Le smartphone est actif dans l’e-commerce, mais pas autant que l’ordi

Suite à un rapport émis par Adobe, nous constatons que le m-commerce affiche une hausse dans l’usage du smartphone pour les visites sur les plateformes d’e-commerce, soit une croissance de 54 %. Cependant, même si les conversions sur mobile sont nombreuses, celles sur l’ordinateur ont toujours une longueur d’avance.

En effet, cet appareil génère un trafic de l’ordre de 58 %, contre 27 % pour le smartphone. Idem pour ce qui est de son chiffre d’affaires, qui représente 74 %, alors que celui du portable s’élève à 12 %. Pour ce qui est des commandes, des taux de conversion ainsi que des revenus par visite, les téléphones sont toujours à la traîne, car les e-achats effectués par les mobinautes ne sont pas aussi conséquents que ceux faits via l’ordi.

Pour valider une acquisition, il y a divers éléments que le consommateur prend en considération, à savoir la possibilité de saisir l’info bancaire sans complication, la facilité de naviguer sur le site et l’optimisation de l’écran afin de permettre une meilleure vue des articles. Comme ces facteurs sont présents sur un PC, la balance penche en sa faveur.

Ainsi, pour attirer beaucoup plus de clients à acheter via le mobile, à les fidéliser et à s’assurer un taux de conversion conséquent par le biais de ce gadget devenu indispensable, de meilleures stratégies marketing doivent être établies par les cybercommerçants. Négliger de le faire résulterait à des abandons de paniers. L’une des clés pour encourager plus d’achats via le smartphone, c’est une navigation optimale et des applications plus fluides mises en place sur les sites d’e-commerce.

smartphone-ordi

L’ordinateur et le smartphone dans l’e-commerce

Les micropaiements : Fire Emblem Heroes en propose

Les gamers souhaitant avoir une belle expérience dans Fire Emblem Heroes peuvent faire des micropaiements, car ça leur permettra de jouir de nombreux avantages. En effet, ils pourront accéder à des orbes et ainsi débloquer des personnages inédits. Ensuite, si leur jauge d’énergie vient à se vider, ils seront en mesure de la remplir illico au lieu de devoir patienter pendant des heures. Pour finir et non des moindres, ils pourront avoir une deuxième chance si l’un des personnages de ce divertissement de Nintendo est terrassé. Alors, même si c’est optionnel, les gamers peuvent faire des microtransactions qui faciliteront leurs missions.

feh

Fire Emblem Heroes propose des microtransactions

La livraison : ce service engendre diverses opinions chez les e-acheteurs

Comme bon nombre de services proposés dans l’e-commerce, la livraison fait partie de ceux qui touchent de près les cyberconsommateurs. Du coup, ces derniers émettent des exigences concernant cette facilité. Faisons un tour d’horizon en compagnie d’ITinSell, afin de mieux cerner leurs attentes.

On note donc qu’au cours des douze derniers mois écoulés, pas moins de 70 % d’e-acheteurs français ont eu une mauvaise expérience de livraison suite à leurs commandes en ligne, causé principalement par des retards. Conséquemment, les e-consommateurs ont une préférence pour la réception de leurs colis en 48 heures, mais il y en a d’autres qui trouvent que les points de retrait, c’est mieux.

Quelques cyberconsommateurs déplorent le fait de ne pas avoir reçu leurs commandes à domicile alors qu’ils étaient chez eux, des pertes de colis ou encore des conditions préétablies non respectées. Ainsi, s’en tenir aux délais et autres engagements liés à la livraison, c’est un facteur important et en moyenne, la satisfaction est de 7,56 sur 10, ce qui n’est pas mal.

Pour ce qui est des enseignes qui sont les mieux notées, nous retrouvons Colissimo en tête, suivi de Relais Colis. Chronopost n’est pas loin derrière et pour finir, GLS qui termine le quatuor de tête.

Faisons maintenant un tour du côté des moyens utilisés pour livrer les colis, car certains sont plus prisés que d’autres.  Au moins 67 % des clients français sont en faveur de la livraison en consigne, 65 % préfèrent le vélo coursier, le même taux est attribué aux VTC (voiture de transport avec chauffeur) et 37 % portent leur choix sur les drones. Les cybercommerçants devront donc se référer à ces critères pour améliorer ce service et le rendre plus flexible.

 

 

 

livraison-modes

La livraison et ce qu’en pense les e-acheteurs

Achats en ligne : c’est facile avec les micropaiements

Chers amis, ça fait longtemps que je fais des achats en ligne et jusqu’à ce que je tombe sur la solution de paiement SMS+, j’avais toujours fait usage de ma carte bleue. Certes, comme vous avez pu le constater si vous suivez mon blog, j’ai été sceptique au départ concernant l’efficacité de cette méthode de financement novatrice. Toutefois, je me suis lancée dans des acquisitions de contenus numériques par son biais. Je ne vous parle donc pas de la joie que j’ai ressentie lorsque cette microtransaction fut conclue avec succès. Pour faire cet essai, j’avais opté pour un jeu d’Ubisoft : Rayman Jungle Run. Je dois dire que ce fut le début de mes achats sur Internet via le SMS+ et aujourd’hui encore, c’est celle que je favorise lorsqu’il est question de mini produits peu coûteux.

paiement-web

Faites des achats facile par micropaiements

Les clients : c’est possible de les satisfaire en prenant de bonnes mesures

Attirer les clients en magasins et leur permettre d’avoir une expérience d’achat satisfaisante, c’est une démarche que les marchands devront faire afin de les fidéliser. Ainsi, ils peuvent s’appuyer sur les points suivants pour bien ficeler leurs stratégies commerciales :

  • Optimiser le temps d’attente et de transaction, tout en s’assurant que les modes de paiement sont satisfaisants
  • Proposer des fiches produits détaillées, notamment lorsqu’il est question de promos ou de remises
  • Former une équipe pour s’assurer de bien répondre aux attentes de clients
  • Intégrer la nouvelle technologie dans les magasins, comme la possibilité d’avoir des essayages virtuels
  • Les cartes de fidélité ou autres moyens de récompenser les clients seront les bienvenus

Avec ces clés en main, les détaillants pourront rendre le parcours d’achat beaucoup plus agréable et s’assurer de la fidélité des clients.

mode-mobile

Satisfaire les clients en magasin, c’est possible grâce à quelques petites stratégies

Commerce électronique : zoom sur ce secteur en 2016

Le commerce électronique a connu une belle croissance durant 2016. Certains facteurs ont contribué à cette hausse et dans la liste suivante, vous pouvez en avoir un aperçu :

  • L’utilisation des mobiles et tablettes pour la navigation de même que pour les commandes
  • Les affluences durant les soldes d’été et d’hiver, ainsi que pour la Noël
  • Les catégories d’articles plus ciblés que d’autres comme les produits high-tech ou encore le voyage

Ainsi, avec cette analyse effectuée par Webloyalty Panel, on peut voir que le commerce en ligne est en plein essor et que les terminaux mobiles sont de plus en plus présents dans le quotidien des e-acheteurs, comme durant le Black Friday par exemple.

e-commerce-2016

2016 : Que peut-on en retenir en ce qui a trait à l’e-commerce  ?

 

L’e-commerce est un domaine que fréquentent de nombreux seniors

Le saviez-vous ? Le secteur de l’e-commerce est régulièrement fréquenté par les internautes de plus de 55 ans. En effet, les seniors représentent pas moins de 39 % du nombre d’e-acheteurs. Pour ce faire, ils utilisent leurs ordinateurs, tablettes ou smartphones. Nombreux sont ceux qui aiment naviguer sur les plateformes marchandes et découvrir le plaisir de l’e-achat.

senior

Les silver surfers actifs

Bien entendu, le seul hic, c’est la solution de paiement en ligne. Beaucoup s’interrogent sur la sécurité de leurs données. Toutefois, pour ce qui est des téléchargements en ligne que ce soit de jeux, d’applis pour la météo ou l’actualité, nos ainés se lancent de bon cœur. Il faut dire que les silver surfers contribuent grandement à faire marcher les commerces en ligne.

Fire Emblem Heroes : les fans pourront bientôt profiter de contenus inédits

Fan du jeu Fire Emblem Heroes ? Dans ce cas, réjouissez-vous, car Nintendo vous réserve pas mal de surprises dans ce divertissement. En effet, via la microtransaction, c’est déjà possible de faire des acquisitions de contenus comme des Orbes ou encore de débloquer des héros. Eh bien, il y aura encore d’autres possibilités à venir.

fire-emblem-heroes-jeu

Des contenus inédits débarqueront dans le jeu Fire Emblem Heroes

Travaillant sur ce jeu avec Intelligent Systems, l’éditeur assure que tant que les joueurs seront partants pour continuer l’aventure de cette licence, des contenus inédits seront proposés de manière régulière. Une bonne nouvelle, qui d’ailleurs est ponctuée par le nombre impressionnant de téléchargements de Fire Emblem Heroes depuis son lancement.

Contenus ludiques : mon Top 5 des acquis par micropaiements

Vous avez envie de donner un nouveau souffle à votre appareil mobile en y installant des contenus ludiques ? Dans ce cas, vous pouvez faire des micropaiements pour acquérir ces derniers. Avec cette solution, ce sera simple et rapide, et la sécurité sera optimale. Perso, c’est ce que j’ai fait et je dois dire que j’ai à présent une belle collection d’applis sympas à ma disposition. D’ailleurs, je vous propose de découvrir ci-dessous mon Top 5 des contenus qui ne quittent jamais mon portable :

  • Aldo, le chef cochon
  • Ghost Sensor
  • Cocojet
  • Les logos bling-bling
  • L’abeille fait la fête

shopping-online-mobile

Utilisez les solutions de micropaiement pour acquérir des contenus ludiques

Ce sont là les divertissements, parmi d’autres, qui m’aident à ne pas tomber dans la monotonie quotidienne. Aujourd’hui, par exemple, je me lance pour défi de battre mon propre record dans Rayman Jungle Run, une licence que j’ai pu acquérir via la microtransaction.

E-commerce : zoom sur ses tendances en 2016

Avec pas moins de 72 milliards d’euros de chiffres d’affaires générés en 2016, on peut dire que l’e-commerce est en plein essor. En effet, il ne cesse de croître en France et ces chiffres indiquent une hausse en comparaison à ceux de 2015. Il faut dire aussi que le nombre de sites marchands a grandement contribué à cette croissance. Amazon, FNAC ou encore Cdiscount sont les principaux concernés par un taux de visites impressionnant de Français. En effet, le nombre d’acheteurs a aussi connu une belle croissance et par la même occasion, le nombre de transactions sur le Net a affiché une hausse. C’est une bonne chose, car ça permet de compenser la baisse du panier moyen. Parmi toutes ces transactions de 2016, on n’oubliera pas le petit appareil qui devient chaque jour un peu plus indispensable, notamment pour les e-achats, le smartphone. Même si l’usage du PC est très prisé pour cette activité, le mobile continue son avancée. Voici donc quelques observations de la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), qui estime que dans les années à venir, les chiffres relatifs au commerce électronique approcheront les 100 milliards.

e-commerce2

L’e-commerce en 2016