Le commerce en ligne est en pleine croissance…

Le commerce en ligne connaît une belle croissance en cette année 2017 et on s’attend à ce qu’il franchisse les 80 milliards d’euros. Pourquoi une telle réussite dans ce secteur ? Eh bien, on a noté que le nombre de clients ne cesse d’augmenter, ce qui résulte donc en une fréquence d’achat plus grande. Faisons donc un petit tour d’horizon du commerce en ligne en nous basant sur les analyses faites par les firmes Oxatis, Sage et Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance).

En 2016, les dépenses faites en ligne par les Français ont totalisé 72 millions d’euros, un chiffre qui a grimpé de 14,6 % sur 12 mois. Pour ce qui est des transactions en ligne, elles ont affiché une hausse de 23 % durant cette même année, soit 33 transactions effectuées par seconde.

Ces résultats positifs s’expliquent notamment par les ventes enregistrées en fin d’année. Comparé à fin 2015, il y a donc eu une progression de 15 % dans les ventes en ligne (14 milliards d’e-achats réalisés), indiquant ainsi que le nombre d’e-acheteurs a augmenté. Idem pour la fréquence d’achat qui a grimpé de 21 % en 2016 par rapport à l’année précédente.

Depuis 2015, on note donc qu’il y a eu une forte chute du panier moyen, dont la cause est sans doute une concurrence développée, une plus grande offre et aussi des nouveautés dans le domaine de la logistique.

Toutefois, on ne peut pas parler du commerce électronique sans mentionner l’Internet mobile. En effet, les smartphones, applis ou tablettes sont des outils indispensables dans la vente en ligne. Ainsi, le taux de ventes via ces outils affiche une progression annuelle de 30 %.

Pour ce qui est des tendances d’achat sur le Web, elles sont en bonne voie pour cette année 2017. On pourra notamment commander des repas et être livré au bureau ou à domicile. L’exportation à l’étranger par les e-commerces contribuera aussi à l’évolution des entreprises.

cybernautes

L’évolution de l’e-commerce…

 

Publicités

La satisfaction des clients est au cœur de la préoccupation des marques

 

Nombreuses sont les firmes pour qui la satisfaction des clients est une priorité. Elles essayent donc par tous les moyens de faire en sorte d’optimiser le parcours d’achat de ces derniers. Toutefois, même si cette intention est louable, est-ce vraiment aussi facile que cela d’atteindre cet objectif ? Voyons ce qu’il en est exactement !

Il faut savoir que même si la politesse exige qu’un rafraichissement soit offert aux clients que ce soit dans une banque ou ailleurs, cela ne suffit pas pour que l’expérience client soit optimale. Si par exemple, votre rendez-vous s’est mal passé sur plusieurs autres points, la boisson ne changera en rien ce résultat. Ce qui importe donc pour le visiteur ou acheteur potentiel, c’est d’avoir une bonne communication avec la marque.

On peut dire que de ce côté-là, ça ne manque pas. En effet, avec la digitalisation, il existe désormais de multiples canaux permettant de mettre en contact une enseigne et sa clientèle. Parmi les plus connus (WhatsApp, Facebook Messenger ou encore E-mail), il y a les réseaux sociaux. Oh, que deviendrait-on sans ces plateformes d’échange ? Ce sont des outils devenus désormais indispensables afin de permettre aux marques de réagir aux avis des clients.

Pour répondre aux attentes des clients, il est donc important pour les marques d’aligner leurs stratégies commerciales à ces demandes, qui soit dit en, sont de plus en plus exigeantes. De ce fait, trouver des solutions efficaces et dans les meilleurs délais, c’est ce qui doit être la préoccupation des entreprises telles qu’Amazon, entre autres. Toutefois, elles ne feront pas tous ces efforts pour rien… au final, ça rapportera gros d’avoir des clients fidèles et de pouvoir en attirer d’autres.

 

avis-client-negatif

Une expérience client optimale attire et fidélise la clientèle

Micropaiement : que pouvez-vous acheter avec cette méthode ?

Le micropaiement vous donne la possibilité de faire de multiples acquisitions de contenus numériques ludiques à bas prix. Ainsi, si vous êtes fans de jeux Java, vous allez pouvoir vous les procurer sans difficulté grâce au SMS+ ou à l’Internet+. Idem si vous êtes friand de sonneries ou encore de logos. D’ailleurs, il n’y a pas que ces produits… Figurez-vous que la microtransaction vous permet de mettre la main sur des films en streaming, des services d’actualités ou encore de voter dans des émissions télévisées.

Les avantages du micropaiement

Si vous vous demandez quels sont les avantages dont vous pourrez profiter avec la microtransaction, sachez qu’il y en a pas mal que je vous invite à découvrir ci-dessous :

  • Vous n’aurez pas à fournir votre identification bancaire pour valider vos e-achats.
  • Votre compte client chez un opérateur mobile de votre choix (Orange, Free, SFR ou Bouygues Telecom) vous permettra de suivre vos dépenses mensuelles ;
  • Lorsque vous naviguerez sur les sites marchands, vous pourrez le faire anonymement ;
  • La confidentialité de vos données sera assurée ;
  • Vous n’aurez pas à passer par des étapes interminables et parfois compliquées ;
  • Les microtransactions se feront en un claquement de doigts, donc vous ne perdrez pas de temps en ligne.

Comment se passe la facturation ?

Pour ce qui est du règlement des acquisitions, cela se fera automatiquement par un prélèvement sur votre forfait mobile. Ainsi, le commerce en ligne intégrant les nouvelles technologies met ces facilités à votre portée. Profitez-en !

paiement-web

Le micropaiement simplifie vos e-achats

 

 

e-commerce et magasin physique : ils font la paire…

De nos jours, avoir un e-commerce ne suffit pas pour attirer et fidéliser la clientèle. Il est important pour les e-marchands d’avoir également un ou des magasins physiques pour que les clients puissent voir et toucher les produits. Certes, ils peuvent toujours les commander en ligne, mais avoir un point de vente où les récupérer est un avantage. En outre, les clients utilisent de plus en plus leur mobile pour faire des acquisitions que ce soit en boutique ou sur les sites marchands. Aussi, on note qu’avant de s’engager dans l’achat d’un produit vu en magasin, ils s’informent d’abord en ligne. Bref, on note que l’un ne va pas sans l’autre… Le commerce en ligne a besoin d’être renforcé par un point de vente.

e-achat-v-s-achat-en-magasin

C’est avantageux pour un e-commerce d’être lié à un magasin physique

Les réseaux sociaux attirent les millennials grâce à l’innovation

L’innovation est importante dans le monde de l’e-commerce et c’est pourquoi les marques se penchent là-dessus afin de satisfaire les clients. Ces derniers, les millennials en particulier, optent de plus en plus pour les achats sur les réseaux sociaux. Il faut dire qu’ils ne sont pas vraiment chauds à l’idée de se rendre dans les magasins et de perdre du temps dans les files d’attente.

Certes, les enseignes ne sont pas indifférentes à leur mécontentement et mettent plusieurs moyens digitaux en ligne afin de faciliter leur parcours d’achat. Par exemple, en voyant que les réseaux sociaux attirent de plus en plus de trafic, plusieurs boutons y sont intégrés pour simplifier les acquisitions. On note le bouton « Achat » sur Pinterest, les shoppable tags sur Instagram ainsi que la Marketplace sur Facebook.

Bref, tout ça pour dire que les marques se démènent désormais pour permettre aux consommateurs de profiter des services améliorés en ligne. Même les applis telles que Facebook Messenger et WhatsApp entrent en jeu de plus en plus souvent. D’ailleurs, selon OpinionWay, qui a fait cette analyse pour l’observatoire Havas / Paris Retail Week, l’envoi des messages et les transactions commerciales sur les réseaux sociaux ont de grandes chances de faire partie intégrante de l’e-commerce de demain.

Savoir contenter les millennials, c’est aussi être en mesure d’innover dans les magasins physiques. En effet, si l’on considère la stratégie de Carrefour par exemple, on voit qu’il a tout compris des attentes des clients. C’est pourquoi il a lancé l’Express Urban Life en Italie. Ce concept lui permet de proposer des produits en magasin, de restaurer la clientèle et de leur faire plaisir avec un espace lounge et de coworking.

Achats sur les réseaux sociaux : une tendance grandissante chez les millennials

 

 

Les soldes d’été : comment s’est déroulé cet événement ?

Selon une analyse faite par Toluna sur les soldes d’été de 2017, on note que les prix au rabais ont séduit un grand nombre de Français, soit 3 sur 4. Ces derniers ont dépensé en moyenne 177,24 euros pour des produits divers. Certes, certains ont été plus prisés que d’autres tels que les vêtements ou encore les équipements de sport. Pour ce qui est des lieux de vente, on constate que les consommateurs ont favorisé les achats dans les magasins physiques, mais nombreux sont ceux qui ont également opté pour les sites de vente. Ainsi, le bilan concernant cet événement, c’est que les e-achats sont en plein essor, mais que le taux de ventes en général durant les soldes ont tendance à chuter.

 

soldes

Pleins feux sur les soldes d’été

 

Rentrée scolaire : bilan sur les comportements d’achat en ligne…

Pour la rentrée scolaire de cette année, nombreux sont les achats qui ont été faits, et ceux qui ont été effectués en ligne ont été analysés par l’E-Commerce Mag. Cette firme a ensuite conçu une infographie en se basant sur des infos recueillies auprès de ContentSquare.

Pour résumer ce qu’elle représente, on note que :

Lorsque les mobinautes se sont rendus sur les sites de vente, ils n’y sont pas restés plus de 39 secondes. D’ailleurs, d’après le rapport, 50 % d’entre eux ont abandonné la navigation sur les sites de vente après 5 secondes d’attente, notamment parce que le temps de chargement des pages était trop long.

Il y a aussi eu un taux conséquent d’abandon de navigation, soit 30 % de plus sur mobile que sur l’ordinateur de bureau. La cause est le manque de détails concernant les conditions générales de vente. N’hésitez pas à consulter l’infographie pour plus d’infos.

achats-fournitures-scolaires-rentree-sec

Zoom sur les achats de fournitures scolaires en ligne via une infographie

e-achats : le micropaiement et ses avantages

Pourquoi faire des e-achats en utilisant des modes de micropaiement ? Eh bien, simplement parce que c’est avantageux. Si vous avez déjà entendu parler du SMS+ ou de l’Internet+ sans les avoir déjà utilisés, je vous les recommande fortement. Effectivement, en faisant usage de ces formules, il vous sera possible de bénéficier d’avantages non négligeables.

Par exemple, vous aurez la possibilité de suivre vos dépenses mensuelles. En effet, contrairement aux modes de règlement dits traditionnels, celui-ci vous permettra d’accéder à vos factures mobile ou FAI (fournisseur d’accès à Internet) en toute transparence. Toutefois, avant d’en arriver là, il est impératif d’avoir un compte client chez un opérateur téléphonique. Vous avez le choix entre Orange, Free, SFR et Bouygues Telecom. Une fois que ce sera fait, vous pourrez passer aux diverses étapes relatives à l’acquisition de contenus numériques ludiques peu chers.

Avec le micropaiement, vous n’avez pas à vous inquiéter des délais pour régler vos dépenses. Il vous suffit de profiter de votre e-achat et le règlement se fera automatiquement par prélèvement forfaitaire. De même, pour ce qui est de la confidentialité de vos données, vous n’avez aucun souci à vous faire, car vos informations personnelles ne seront pas divulguées à des tiers. D’ailleurs, même votre identification bancaire ne sera pas requise pour valider vos acquisitions.

Pour finir, sachez que vous pourrez bénéficier d’un parcours d’achat optimal grâce au SMS+ et à l’Internet+, puisque vous n’aurez aucune étape compliquée à suivre. Cela représente donc un gain de temps, car vous serez exempté du remplissage de fiches interminables, entre autres.

ecommerce

La microtransaction optimise le parcours client

 

Rentrée scolaire et préférence des Français : achats d’occasion ou neufs ?

La firme YouGov a fait une enquête pour le site de e-commerce Ebay. Il en ressort que pour la rentrée scolaire, les articles de seconde main n’ont pas vraiment la côte auprès des Français. Certes, 69 % d’entre eux ont déjà fait un achat d’article d’occasion durant ces deux dernières années. Seulement 6 % des habitants de l’Hexagone favorisent cette option, mais le reste préfère le matériel neuf.

Pourquoi cette réticence à acheter des produits déjà utilisés ? Eh bien, pour certains, c’est parce qu’ils ne souhaitent simplement pas faire usage d’items (objets ou vêtements) ayant appartenu à d’autres personnes. Pour d’autres, c’est l’appréhension de voir que leur achat n’est pas satisfaisant, notamment en ce qui concerne l’état du produit acquis. Quant à ceux qui sont favorables pour la réutilisation des produits, ils pensent avant tout à faire des dépenses minimes, et du coup, cette option leur convient bien.

Pour ce qui est des articles d’occasion qui sont les plus prisés, on retrouve les vêtements ainsi que les livres. Viennent ensuite les trousses, cahiers ou crayons. Pour finir, le rapport indique que les chaussures ainsi que les cartables déjà utilisés ont aussi été achetés, mais par un nombre minime de Français. Concernant les articles vintage ou uniques, seulement 13 % des consommateurs ont opté pour l’occasion.

Où les acheteurs vont-ils chercher les articles d’occasion ? Eh bien, les commerces en ligne sont les premiers à être visités. Ensuite, il y a les vide-greniers, les brocantes, ainsi que les boutiques physiques, entre autres. Voici ce que YouGov a pu recueillir comme infos concernant les achats de produits de seconde main par les Français.

fournitures-scolaires

Produits d’occasion : qu’en pensent les Français ?

 

Amazon s’attaque au temps de livraison…

Le mastodonte de l’e-commerce, à savoir, Amazon cherche toujours à satisfaire ses clients. Il faut dire que jusqu’ici, il s’en sort bien, mais il y a un facteur dans ce secteur qui le turlupine : la livraison. Et si c’était possible de livrer les commandes dans des délais plus courts ? Eh bien, le géant du commerce en ligne est sur le coup.

Le 15 août, il a annoncé l’installation de plusieurs Instant PickUp qui permettront la récupération d’articles en seulement 2 minutes. On ne peut que saluer l’initiative d’Amazon. D’ailleurs, il n’a pas hésité à investir pas moins de 1,5 milliard de dollars dans une flotte d’avions, entre autres, pour livrer à grande vitesse.

De plus, dans la même optique, Amazon mise sur la construction de nouveaux entrepôts. Effectivement, il a compris que plus il réduit les kilomètres entre les consommateurs et les centres de distribution, plus le délai de livraison sera court…

Amazon compte réduire le délai de livraison