Achats en ligne : optez pour une solution de paiement sûre !

jeux-mobile

Les achats en ligne sont sécurisés via l’Internet+

De nos jours, c’est indéniablement, la fréquence d’achats en ligne des consommateurs s’est accélérée au vu de la croissance des sites marchands. Dans ce même élan, les solutions de paiement se sont multipliées, et ce, pour le plus grand plaisir des acheteurs. Ces derniers ont le choix de régler par carte bancaire ou même par l’Internet+. Ce dernier ne nécessite pas de carte de crédit en rassurant la confidentialité de vos informations personnelles sur le Net. À travers celui-ci, c’est possible de se procurer des jeux mobile, sans compter de la musique en MP3 des artistes qui cartonnent en ce moment, entre autres.

SMS plus : l’achat de produits ludique simplifié

Boutique-en-ligne.jpg

Le SMS Plus pour des achats en toute rapidité

Je me suis tourné vers la microtransaction pour faire diverses acquisitions en ligne. Grâce au SMS Plus, le micropaiement pour l’achat de films, entre autres, sont tout bonnement simplifiés. Pas besoin d’une carte bancaire pour la validation des achats sur Internet. Pour couronner le tout, un prélèvement sur mon forfait mobile s’effectue mensuellement en détaillant les produits multimédias que j’ai fait l’acquisition auprès des boutiques sur Internet. De plus, la microtransaction rassure la confidentialité au cours d’une e-transaction de faible montant.

 

E-commerce : Amazon se transforme en canal marketing

Shopping.jpg

Amazon s’impose auprès des cyberconsommateurs

Une étude a été menée par « The Future Shopper 2019 » sur le parcours d’achat des acheteurs dans le secteur du e-commerce. Celle-ci révèle qu’Amazon est considéré comme étant un canal marketing par un grand nombre de cyber-acheteurs. Pour ces derniers, cette boutique qui s’est fait une réputation dans la vente en ligne est devenue un moteur de recherche fiable pour obtenir des informations sur les marques. Cette étude démontre aussi que plus de 2/3 des acheteurs sur le Net ont consulté les produits et les avis consommateurs sur Amazon au cours de leurs recherches.

 

Les micropaiements inclus dans les jeux vidéo free-to-play

jeux-video.jpg

Progressez dans un jeu grâce aux « in-app purchases »

Bon nombre de jeux vidéo sont gratuits pour le plus grand bonheur des gamers. L’univers vidéoludique mise sur des ludiciels téléchargeables gratuitement en comportant parfois des micropaiements. Les fans savent déjà que certains titres disposent des « in-app purchases » qui leur permettent d’accéder à d’autres fonctionnalités. Les e-achats se déroulent dans une boutique virtuelle sur le Net. Les emplettes in-game demeurent faciles d’accès grâce aux microtransactions dans le monde des jeux vidéo. En effet, ceux-ci sont sécurisés en mettant un terme au piratage de contenus.

 

Intelligence artificielle : comment est-ce utile dans le commerce ?

Depuis un bon bout de temps maintenant, on entend parler de l’Intelligence artificielle (IA), notamment dans l’e-commerce. En effet, cette technologie s’est fait une place dans ce secteur et c’est utile pour les acteurs qui y circulent. Par exemple, elle facilite le paiement grâce à la reconnaissance faciale dans certaines firmes.

Certes, on ne peut nier que l’IA joue un rôle important au sein d’une société, notamment en ce qui a trait à la relation client. Par exemple, elle permet de faire grimper le taux de conversion en analysant les données personnelles des consommateurs et en leur offrant des services sur mesure.

Grâce à cette démarche, les comportements des clients sont passés à la loupe. Les marchands peuvent ainsi connaître la préférence des clients pour des produits spécifiques et les notifier en cas de promos ou de la disponibilité de ces derniers.

Cependant, même si cela peut sembler une bonne chose pour la marque, il existe quelques risques de dissémination de données personnelles du côté des consommateurs. Il faut dire que cette intrusion ne plaît pas à tout le monde, mais ils sont plutôt conciliants si la fréquence des envois est modérée.

Selon Flavien Neuvy, chef de l’Observatoire Cetelem, même si le commerce en ligne a vu les débuts de l’IA, désormais, c’est au tour de commerce traditionnel de gérer ce nouvel outil. Savoir maîtriser l’Intelligence artificielle peut rapporter gros à une firme, mais il faut tout de même être prudent avec les données des consommateurs. En somme, le monde du commerce a une alliée de taille pour l’aider à avancer.

ia

e-Commerce : l’Intelligence Artificielle décortiquée

 

 

 

La livraison est un facteur déterminant pour les e-consommateurs

Il est sans conteste que les consommateurs sont de plus en plus exigeants quant aux services dont ils bénéficient par les marques. D’ailleurs, selon une étude faite par GS1 France et SprintProject sur le rapport des Français à la livraison, on note que cette dernière est au cœur de ces attentes de qualité.

En effet, si un site d’e-commerce propose ce type de service de manière optimale, il aura la cote parmi la communauté des e-acheteurs. L’inverse est aussi vrai, car si l’expérience des consommateurs est médiocre, en ce qui a trait à la réception de leurs commandes, ils abandonneront l’achat.

Ainsi, pour en savoir plus sur les attentes des Français concernant la façon de réceptionner les commandes, GS1 France et SprintProject ont interrogé pas moins de 2005 personnes. Cette étude servira à noter les évolutions dans les tendances au fil des années. Donc, on note que l’internaute considère 3 facteurs de grande importance pour valoriser un site (prix, produits dispos, etc.). On pourrait ajouter un 4e, à savoir le retour ou échange des articles sans complications.

Quels sont les problèmes auxquels les cyberconsommateurs ont eu à faire face ? Les retards ! 20 % des sondés ont tourné le dos aux sites qui sont responsables de ce genre d’inconvénients. Il y a eu aussi les frais qui freinent 2/3 des personnes questionnées. En définitive, les marques doivent mettre l’accent sur l’optimisation des services de livraison, notamment en permettant aux clients de choisir le lieu où le colis sera délivré, entre autres.

livraison-colis

Livraison : découvrez les attentes des consommateurs

Ubisoft annonce la présence de microtransactions dans Far Cry 5…

Le 27 mars 2018, les fans des titres d’Ubisoft ont eu le plaisir d’accueillir le jeu Far Cry 5 sur PS4, PC et Xbox One. Or, cette sortie s’accompagne de quelques infos croustillantes que l’éditeur a tenu à partager avec la communauté des gamers.

Pour commencer, comme annoncé précédemment, les loot boxes ne seront pas au programme de ce divertissement. Cependant, les joueurs auront la possibilité de débloquer des éléments lors des parties ou encore d’avancer plus rapidement dans le jeu grâce aux microtransactions.

On se souvient que certaines licences d’Ubisoft comme Assassin’s Creed: Origins proposaient aussi cette méthode d’acquisition de contenus. Pour ce jeu, en l’occurrence, il fallait se procurer des packs pour profiter d’un gain de temps.

Or, il faut préciser que même si les microtransactions seront présentes parmi les options de Far Cry 5, elles ne seront pas obligatoires. Cela veut dire que les gamers seront en mesure de vivre une expérience normale dans le jeu et même de débloquer les éléments dont ils ont besoin à leur rythme. Les micropaiements seront utiles uniquement si le besoin d’une progression plus rapide se fait sentir.

Outre cette nouvelle, Ubisoft tient aussi à faire connaître des détails concernant la campagne de ce jeu. Eh bien, sachez qu’elle sera accessible même sans connexion Internet. Ce qui fait que si vous jouez en solo, vous n’aurez pas à vous rendre en ligne. Par contre, si vous avez envie de livrer des parties en mode coopératif, dans ce cas, il faudra bien sûr vous connecter. Voilà, entre autres, les infos sur la prochaine sortie de Far Cry 5 et ce que proposera cette mouture.

 

far-cry-5

Far Cry 5 : des microtransactions seront présentes dans ce jeu

L’ère digitale et son impact sur le commerce…

Alors que l’ère digitale nous englobe de plus en plus, on note qu’il y a des critères favorisant la confiance du client. Par exemple, s’il y a eu un contact avec le commerçant, que ce soit via les canaux de communications numériques (courriel, réseaux sociaux, etc.) ou le face à face, cela peut influencer la relation client de manière positive. La responsabilité du vendeur sera donc de tout mettre en œuvre pour le fidéliser en optimisant son parcours d’achat, et ainsi, il s’assurera d’être bien recommandé par le client.

Dans le monde du commerce, il est important de comprendre les attentes des consommateurs afin de les satisfaire au mieux. Par exemple, il est évident qu’ils chercheront un bon rapport qualité-prix afin de faire de bonnes affaires.

Il faut aussi savoir que lorsqu’un client a fait des recherches en ligne sur un produit, il s’attend à ce qu’en magasin, il puisse trouver plus d’infos à ce sujet en parlant avec le vendeur. Son objectif n’est pas d’acheter à tout prix, mais plutôt de s’informer dans un premier temps. Il faut donc que le commerçant puisse être prêt à lui communiquer des détails qui l’inciteront à l’achat. Toutefois, après une longue période de réflexion, il s’attend à être servi rapidement, car sachant enfin ce qu’il veut, il souhaite l’acquérir le plus rapidement possible.

Pressés et sûrs de leurs informations, c’est ainsi que les vendeurs voient les consommateurs qui ont fait des recherches en ligne sur des produits avant de se rapprocher d’eux. Du coup, il faut redoubler d’efforts pour parvenir à répondre à leurs attentes en termes de renseignements. Là où les clients excellent, c’est dans la comparaison d’infos sur divers sites Internet. Cela leur permet, entre autres, de négocier afin de bénéficier d’un service personnalisé. Donc, on note que l’ère digitale incite les vendeurs à se dépasser afin de satisfaire le client et ainsi bâtir une relation de confiance.

paiementweb

Le commerce est impacté par la digitalisation

Les dépenses en ligne : des chiffres hallucinants en France

Selon une étude faite par la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), l’an passé, l’e-commerce a affiché des chiffres impressionnants en ce qui concerne les dépenses en ligne, soit 80 milliards d’euros. Or, on note que cette tendance ne cesse de croître et les commandes vont bon train, surtout pour ce qui est des achats vestimentaires. Toutefois, malgré cela, les habitants de l’Hexagone continuent de lire les avis des clients afin de savoir ce qu’ils pensent des produits avant de les acquérir. Autre élément qui a contribué à l’essor de l’e-commerce, c’est le mobile. De bien des façons, cet appareil a contribué à la présence régulière des internautes sur la Toile.

cybernautes

 

L’Internet attire de plus en plus les consommateurs français