e-commerçants : booster vos ventes, c’est possible…

Nombreux sont les aspirants e-commerçants qui pensent que le travail s’arrête une fois que le site est activé. D’autres qui sont déjà des cybermarchands certifiés ne voient pas comme une nécessité de valoriser leurs marques et produits à travers une bonne campagne marketing. C’est une grosse erreur ! Il est sans conteste que la concurrence fait rage sur la Toile et pour parvenir à sortir du lot, des stratégies doivent être adoptées. C’est pourquoi vous devriez trouver les points suivants d’une grande utilité :

Il est vrai que vous pouvez recevoir pas mal de visiteurs sur votre site de vente, mais ne vous leurrez pas, ce n’est pas forcément dans l’intention de commander qu’ils ont atterri chez vous. Ils ont probablement reçu un message promotionnel ou ont vu une pub sur les réseaux sociaux qui a suscité leur curiosité. Le grand challenge sera à présent de les convaincre de flâner sur votre plateforme, de choisir un produit et de se l’approprier. Pour ce premier contact, vous pouvez leur offrir des cadeaux ou proposer des remises. Cela pourrait éventuellement les pousser à l’achat.

En revanche, s’il s’agit de vos clients et que vous avez déjà leur e-mail par exemple, n’hésitez pas à les relancer. Notifiez-les de vos promos ou autres événements intéressants. L’e-mail marketing sera un bon allié pour les attirer vers vos produits. Idem pour les newsletters qui peuvent inciter les clients qui ont délaissé leurs paniers, à y revenir. Pour ce qui est du marketing, utilisez les moyens technologiques à votre disposition comme la publicité Facebook.

En cette nouvelle année, n’hésitez pas à mettre toutes les chances de votre côté pour booster votre e-commerce et faire grimper vos ventes.

e-commerce-grimpe.
Des conseils stratégiques pour booster votre e-commerce

 

 

Publicités

Micropaiement : cette méthode est utile aux e-acheteurs sur mobile

Grâce au micropaiement, il est possible pour les e-acheteurs d’effectuer leurs emplettes en ligne simplement en utilisant leur mobile. Pour ce faire, ils peuvent utiliser le SMS+. Il s’agit d’une solution de facturation qui leur permet non seulement de régler rapidement les acquisitions en ligne, mais de bénéficier d’un parcours client optimal.

Je dois dire que c’est comme ça que j’ai pu mettre la main sur plusieurs logos, sonneries et jeux pour mon smartphone. J’ai trouvé que cette méthode était fort avantageuse et c’est pour cette raison que je vous la recommande si, vous aussi, vous avez des contenus ludiques de ce genre à acquérir.

Outre les points susmentionnés, je vous invite à découvrir encore quelques avantages du SMS+ :

  • Vous n’aurez aucune saisie à faire ni fiche à remplir ;
  • Vous naviguerez anonymement sur les sites marchands ;
  • La confidentialité de vos informations personnelles sera assurée ;
  • Seul un texto codé envoyé à l’éditeur du contenu que vous souhaitez vous procurer sera requis ;
  • Un prélèvement forfaitaire sera effectué pour régler vos e-achats.

Si vous recherchez une méthode de paiement qui soit hautement sécurisée et empreinte de simplicité, la microtransaction répondra à vos attentes. Cependant, avant de commencer à utiliser le SMS+, il est important de s’inscrire auprès d’un opérateur téléphonique. Grâce à cette démarche, ce sera possible d’accéder à votre espace client et de suivre vos dépenses en ligne.

Ainsi, que ce soit pendant la période des fêtes ou encore durant les soldes, faites des e-achats simples, rapides et sécurisés grâce au micropaiement.

 

paiement-web

Le SMS+ dépanne les e-acheteurs

 

 

Soldes d’hiver : l’Internet est plus prisé que les points de vente

Durant la période des soldes d’hiver, on doit s’attendre à voir les consommateurs français se diriger davantage sur le Net pour leurs emplettes. En effet, selon un sondage fait par la CSA pour la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), ils sont pas moins de 77 % à favoriser cette pratique.

 

En effet, les habitants de l’Hexagone se servent de plus en plus du Web afin de préparer leurs achats durant les soldes. Le rapport indique d’ailleurs qu’il y a une hausse dans cette activité durant cette année 2018, en comparaison aux années précédentes. En outre, on constate que les femmes sont encore plus enclines à s’y adonner, tout comme les personnes de 35 à 49 ans.

 

Cette tendance est motivée par plusieurs raisons, la principale étant de ne pas perdre de temps. Ensuite, les e-acheteurs trouvent beaucoup mieux d’acheter en ligne, car cela leur permet d’éviter les bousculades dans les magasins. Pour ce qui est des prix, il s’avère qu’ils sont plus avantageux sur la Toile et cela est grandement apprécié chez les hommes.

 

Vient ensuite la question du budget que consacrent les cyberconsommateurs français aux soldes cette année… Il s’élève à 216 euros. C’est également une augmentation en comparaison aux années écoulées. Considérant les produits qui sont ciblés par les e-consommateurs, on s’aperçoit que certains sont plus prisés que d’autres. Par exemple, leurs achats en ligne tendront à prendre la direction des sections « Vestimentaire », « Jeux et jouets » et « Électroménager », entre autres. En revanche, les articles de la catégorie « Bijoux », « Chaussures » et « Soins et beauté » n’auront pas beaucoup de visites cette année.

Pleins feux sur la tendance d’achat durant les soldes d’hiver

Achats en ligne : zoom sur la tendance durant les soldes d’hiver…

Les achats en ligne ont la cote parmi les consommateurs français. En effet, la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) a mené une petite enquête concernant leurs intentions d’achat notamment durant les soldes d’hiver et il s’avère que 77 % d’entre eux envisagent de faire des emplettes sur le Net.

Pourquoi boudent-ils ainsi les points de vente ? Eh bien, avec Internet qui est désormais un allié de taille dans ce genre d’activités, c’est plus facile d’avoir un large choix de produits en quelques clics. Ensuite, il est possible de comparer les prix et d’avoir des offres avantageuses sur le Web. Toutefois, la motivation majeure, c’est le fait de ne pas perdre du temps et surtout d’éviter les bousculades dans les magasins.

Il est aussi à noter que cet événement attire beaucoup plus de femmes et de seniors en comparaison à 2017. Pour ce qui est du budget que les consommateurs français ont alloué aux soldes, il y a aussi une hausse, ce qui fait que pour cette année, il s’élève à 216 euros. Maintenant, toujours selon ce rapport, les hommes pourraient éventuellement gonfler cette somme.

En ce qui concerne les produits que les Français projettent d’acquérir, on voit que ceux des catégories suivantes ont la cote : La mode, l’électroménager, les produits ludiques (jeux et jouets, entre autres). En revanche, les chaussures ou produits de soin et beauté n’attirent pas vraiment les foules.

Un dernier constat est que le smartphone est un appareil qui volera la vedette lors des soldes d’hiver. Ce n’est donc pas étonnant de voir le m-commerce en plein essor

 

soldes-hiver

e-achats : quelle est la tendance durant les soldes d’hiver ?

Les soldes d’hiver 2018 : des conseils pour bien en profiter…

Les cybermarchands qui souhaitent maximiser leurs ventes peuvent le faire durant les soldes d’hiver 2018. En effet, cet évènement qui a débuté le 10 janvier est donc une occasion à saisir. Pour les aider dans l’optimisation de leurs promos en ligne, la firme Dealabs a décidé de leur filer quelques conseils. En effet, elle a recueilli les avis de ses membres et peut ainsi avancer les points suivants :

  • Faites ressentir un état d’urgence aux clients, car cela peut les motiver à acheter rapidement. C’est d’ailleurs ce qu’a fait Zalando et ça a fait mouche ;
  • Si les e-commerces souhaitent attirer un max de clients, il faut proposer à ces derniers des offres alléchantes telles que la livraison gratuite. En effet, on note que ce genre de facilité leur plaît beaucoup ;
  • En 2017, on a constaté que les e-acheteurs étaient attirés par les offres de remboursements ainsi que des codes promos. Comme c’est grandement apprécié, il ne faut pas hésiter à utiliser ces méthodes ;
  • Pour ce qui est des bons d’achat, ils connaissent également du succès, idem pour les seuils à poser par les e-marchands ;
  • À l’exemple d’Ikea qui a mis en avant la stratégie de la carte Ikea Family visant à offrir un menu gratuit, il est aussi possible d’attirer les consommateurs par des propositions similaires.

Ainsi, pour les soldes d’hiver, les e-marchands peuvent utiliser ces conseils afin de mettre en avant leurs offres promotionnelles en ligne. Cela ne manquera pas de faire grimper le taux de visites et, par la même occasion, les chiffres de ventes.

soldes-d-hiver

Optimisez vos offres promotionnelles pour les soldes d’hiver 2018

 

 

 

Le service client impacte sur la clientèle…

Dans le monde du commerce, il peut arriver que les acheteurs aient à faire des retours ou à échanger les produits acquis. Or, si, dans ce genre de cas, le service client auquel ils s’adressent n’est pas à la hauteur, cela peut engendrer de la frustration. C’est ce qui ressort d’une analyse faite par IFS, un des principaux fournisseurs de solutions logicielles d’entreprise. Ce manque d’assiduité de la part de ces chargés de clientèle se caractérise par des délais dans les remboursements ou encore des communications téléphoniques qui engendrent de longues périodes d’attente. Puis, les consommateurs déplorent également le fait que leurs requêtes ne reçoivent pas de réponses favorables ou encore que leur dossier ne soit pas traité dans les temps. Il est donc important pour les entreprises de revoir leurs stratégies marketing en mettant l’accent sur le contact qui peut se faire via divers canaux afin de répondre aux attentes des clients.

client-en-confiance

Un service client efficace peut fidéliser les consommateurs…

Les modes de micropaiement sont simples à utiliser

Vous avez envie de faire usage de modes de micropaiement qui vous évitent de perdre du temps en ligne ? Essayez le SMS+ ou l’Internet+. Ce sont des dispositifs qui simplifieront vos e-achats de produits numériques ludiques. Par exemple, si vous souhaitez mettre la main sur des logos, des fonds d’écran ou même voir des films en streaming en illimité, il vous suffit d’utiliser ces méthodes de facturation. Voici comment se présente la procédure qui vous permettra d’acquérir des contenus multimédias à bas prix :

  • Munissez-vous tout d’abord d’un appareil connecté. En effet, avec ces solutions de paiement, il vous est possible de vous servir d’un mobile, d’une tablette ou d’un ordinateur portable ;

 

  • Ensuite, rendez-vous sur un site marchand afin de repérer un item ludique. Une fois cette étape franchie, passez à la suivante, c’est-à-dire à l’acquisition. Pour ce faire, envoyez simplement un message codé à l’éditeur du contenu ;

 

  • La microtransaction ne sera pas complétée sans l’étape de la facturation. Eh bien, sachez que cela se fera automatiquement par prélèvement forfaitaire. Ainsi, vous n’aurez pas à vous inquiéter des délais de paiement.

Qui plus est, il vous sera possible de suivre vos achats en ligne via votre espace client chez l’opérateur mobile ou FAI (Fournisseur d’Accès à Internet) que vous aurez choisi. Ce faisant, il vous sera possible de relever des anomalies, si vous en détectez, et de les remonter. La sécurité est donc de mise tout au long du parcours d’achat, alors n’hésitez pas à faire des micropaiements.

 

ecommerce

Internet+ et SMS+ des moyens de micropaiement simples et pratiques !

Relation client : les exigences des Français

Force est de constater que la relation client n’est pas quelque chose que les e-consommateurs prennent à la légère. En effet, ils sont nombreux à baser leur confiance dans les marques, sur certains critères bien définis. Or, si ces derniers ne sont pas respectés, il est fort probable que les cyberconsommateurs aillent voir ailleurs. C’est ce qui ressort de l’analyse faite par SAP Hybris Consumer Insights 2017. Faisons donc un tour d’horizon afin de mieux cerner les chiffres représentant le nombre de français et leurs critères relatifs à la communication avec les marques :

  • 71 % des habitants de l’Hexagone sont prêts à fournir leurs données personnelles aux cybermarchands si cela leur permet de bénéficier d’une expérience d’achat Toutefois, il est à noter que, si cela concerne les e-commerces transfrontaliers, seulement 59 % d’entre eux sont disposés à franchir ce pas ;

 

  • D’autres, à hauteur de 53 %, acceptent de communiquer leur e-mail adresse, alors que 37 % seulement sont partants pour partager leurs historiques d’achats ;

 

  • En ce qui concerne leur numéro de portable, c’est probablement par ce moyen que les consommateurs souhaitent le plus être contactés. Cependant, cette démarche de la part des clients est accompagnée d’une condition, à savoir, une bonne gestion de la fréquence des appels ;

 

  • Communiquer les données est une étape que les Français acceptent volontiers de suivre dans la mesure où la protection de leurs données est garantie. En effet, 60 % d’entre eux considèrent que c’est une condition sine qua non de leur relation avec les marques.

 

Voici donc quelques points qui donnent un aperçu des éléments favorisant une bonne communication. Les marques doivent donc tout mettre en œuvre pour les appliquer de manière satisfaisante sous peine de voir les cyberconsommateurs les quitter.

 

relation-client

e-commerce : l’importance de la communication

 

Noël : quel est le bilan pour les e-achats ?

Une étude a été entreprise par la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) sur les intentions d’achats durant Noël de cette année 2017. Elle nous donne quelques détails pertinents sur la tendance des dépenses en ligne. En effet, 9/10 des consommateurs envisagent de préparer leurs achats de Noël en ligne alors que 7/10 feront leurs emplettes dans les e-commerces.

Il n’est pas surprenant de voir que les acquisitions sur le Net sont aussi prisées. En effet, nombreux sont les e-acheteurs qui trouvent que c’est pratique et que cela leur évite de subir les bousculades dans les magasins. D’autres encore pensent que les plateformes marchandes proposent un large choix de produits.

Ensuite, la Fevad nous rapporte que pour faire l’e-shopping, la majorité des internautes se rendent en ligne via leur ordinateur. Le mobile n’est pas loin derrière, grâce notamment aux applis qui s’améliorent de plus en plus. Quant aux tablettes, elles sont utilisées, certes, mais ce n’est pas vraiment à un taux très élevé.

Concernant le budget que les internautes comptent allouer aux achats de Noël, le rapport indique que cette tendance atteindra 278 euros. En fait, le budget dépend surtout du profil de l’e-acheteur. Par exemple, pour ceux âgés de 50 à 64 ans, c’est de 236 euros alors que les 65+ ans, c’est de 244 euros.

Pour ce qui est des produits qui ont la cote parmi les cyberacheteurs, on note que les jeux ou jouets se démarquent. Ils sont talonnés par les produits culturels comme des CD/DVD. On retrouve aussi les articles de mode en 3e position suivis des items de soins/beauté.

Qu’en est-il de la livraison ? La réception des colis à domicile est appréciée par 76 % des cyberconsommateurs tandis que 63 % d’entre eux préfèrent récupérer leurs commandes dans les magasins.

noel-ecommerce-achat

Intention d’achat : zoom sur les dépenses en ligne pour Noël 2017

Le numérique et son attrait sur les Français

S’il est vrai que le numérique a été adopté par beaucoup, on note que les habitants de l’Hexagone ont aussi adopté les technologies découlant de ce domaine. Toutefois, tous ne sont pas chauds à l’idée d’en faire usage, car cette tendance n’a pas encore convaincu 12 % des Français.

Ainsi, le Baromètre du numérique 2017 indique que l’utilisation des appareils connectés est en plein essor en France. Effectivement, le rapport montre que le smartphone, la tablette ainsi que le PC sont utilisés par un grand nombre d’utilisateurs. Ils s’en servent notamment pour établir une connexion avec un réseau offrant des débits corrects.

Parmi les différents appareils utilisés par les habitants de l’Hexagone, le mobile se démarque, car il permet de communiquer et de divertir son possesseur. Certes, les PC sont appréciés (à hauteur de 80 %), mais les smartphones ne sont pas loin derrière. Pour ce qui est des tablettes, seuls 44 % des Français en font usage.

Qu’en est-il des réseaux sociaux ? Il semblerait que ces plateformes ne soient pas vraiment appréciées des Français. 29 % d’entre eux leur accordent peu de confiance alors que, pour 44 %, la méfiance est totale. Seuls 2 % leur font confiance entièrement. On note également que les achats en ligne attirent au moins 61 % des Français. Cependant, certains déplorent de ne pas pouvoir toucher les produits, avoir un contact avec les vendeurs ou encore bénéficier de modes de paiement sûrs.

L’ère numérique englobe donc pas mal de domaines dans lesquels les utilisateurs français se retrouvent comme les démarches administratives en ligne, l’usage des messageries instantanées ainsi que la navigation sur le Web via le smartphone. Pour conclure, il y a au moins 88 % des habitants hexagonaux en font usage régulièrement alors que 12 % boudent cette nouvelle technologie.

 

e-commerce-innovation

Le monde numérique et les préférences des Français