Le commerce mobile et les stratégies qu’il requiert…

Force est de constater que le commerce mobile fait de plus en plus parler de lui. En effet, grâce au smartphone, le commerce en ligne se porte de mieux en mieux, car les cyberconsommateurs se tournent désormais vers cet appareil pour se rendre en ligne. Toutefois, il va sans dire qu’ils s’attendent à ce que des technologies innovantes leur soient proposées dans le but d’optimiser leur parcours d’achat. De ce fait, les e-commerçants doivent tout mettre en œuvre afin d’établir des stratégies commerciales efficaces et satisfaisantes. Par exemple, on note que, pour faire des achats en ligne, pas moins de 62 % des e-acheteurs optent pour le mobile. 42 % d’entre eux l’utilisent pour la navigation sur les sites Web.

Selon le directeur de Commercial Europe du Sud chez Limelight Networks, il y a un grand nombre de consommateurs mobile (79 %) qui sont disposés à faire une bonne pub pour une enseigne qui leur a proposé une expérience d’achat satisfaisante.

Toutefois, il y a aussi des e-acheteurs (à hauteur de 22 %) qui sont insatisfaits des services mis en avant par les e-commerces. Certains d’entre eux n’hésitent pas à aller voir ailleurs si le site qu’ils visitent ne répond pas à leurs attentes. Par exemple, si les pages Web tardent à charger ou si les contenus des pages ne sont pas actualisés.

Du coup, pour éviter cela, il est important de cibler les soucis éventuels et de les éliminer. Pour ce qui est du temps de chargement, utiliser les protocoles modernes pour les améliorer sera avantageux. Eh oui, dans ce genre de cas, la technologie innovante vient à la rescousse des commerces en ligne. Cependant, le point important, c’est de prioriser le mobile et d’offrir une expérience client optimale via cet appareil.

e-shopping

Optimisez le parcours client sur mobile via la nouvelle technologie

 

Publicités

e-commerce et magasin physique : ils font la paire…

De nos jours, avoir un e-commerce ne suffit pas pour attirer et fidéliser la clientèle. Il est important pour les e-marchands d’avoir également un ou des magasins physiques pour que les clients puissent voir et toucher les produits. Certes, ils peuvent toujours les commander en ligne, mais avoir un point de vente où les récupérer est un avantage. En outre, les clients utilisent de plus en plus leur mobile pour faire des acquisitions que ce soit en boutique ou sur les sites marchands. Aussi, on note qu’avant de s’engager dans l’achat d’un produit vu en magasin, ils s’informent d’abord en ligne. Bref, on note que l’un ne va pas sans l’autre… Le commerce en ligne a besoin d’être renforcé par un point de vente.

e-achat-v-s-achat-en-magasin

C’est avantageux pour un e-commerce d’être lié à un magasin physique

La livraison le dimanche : La Poste proposera bientôt cette option

La livraison de colis se fera également le dimanche… C’est ce qu’a décidé La Poste via sa filiale Chronopost. Toutefois, si la présentation de ce service qui se tiendra le 14 septembre est concluante, il faut noter que tout le monde ne bénéficiera pas de cette facilité dominicale. En effet, elle concerne uniquement les achats qui seront faits par des consommateurs commerçants ouverts le dimanche. Selon la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), ce n’est pas une première, car on avait déjà testé cette option dans les grandes villes durant la période de Noël en 2016. Toutefois, ce n’est pas non plus étonnant que La Poste prenne cette initiative, car cela permet d’épauler l’e-commerce qui est en plein essor !

chronopost

Chronopost livrera très bientôt le dimanche

Les magasins physiques attirent encore et toujours plus de consommateurs

L’e-commerce est en plein essor, mais est-ce pour autant que les magasins physiques doivent se sentir menacer ? Absolument pas ! Selon une étude faite par le cabinet Mood Media, c’est même tout le contraire. En effet, on note que les consommateurs sont très affluents dans les points de vente. Pourquoi ? Eh bien, ils peuvent toucher et voir les produits avant de les acheter. Ensuite, ils ont la possibilité de faire des recherches en ligne, notamment via les réseaux sociaux sur un article en particulier avant de se le procurer. Enfin, ils n’ont pas à attendre la livraison, car une fois le passage à la caisse, ils sont en mesure de partir avec leurs acquisitions. Alors, les magasins physiques ont encore de beaux jours qui les attendent.

soldes

Les consommateurs n’abandonnent pas les magasins physiques au profit de l’e-commerce

 

Livraison : comment les e-acheteurs français préfèrent recevoir leurs colis ?

Après avoir fait des achats en ligne, l’étape suivante pour les e-consommateurs, c’est d’attendre leur livraison. Toutefois, tous n’optent pas pour la même façon de se faire livrer. Les Français, par exemple, ont une préférence bien plus prononcée pour la réception du colis directement chez eux, au travail ou dans un point relais. Il y en a d’autres qui optent pour le click&collect. Il s’agit de la récupération de la commande après avoir validé la transaction sur le site marchand et pour finir, une minorité choisit de se faire livrer en consigne. C’est ce qui ressort de l’enquête réalisée par l’Institut CSA (Conseil, Sondages et Analyses) pour la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance).

livraison-modes

Les Français et leurs préférences pour les modes de livraison

Carte bancaire : la reconnaissance vocale est plus sécurisée

Lorsqu’un cyberconsommateur ne retrouve plus sa carte bancaire, dans la plupart des cas, c’est une perte, ou un vol susceptible d’entraîner des fraudes. Il faut dire que l’e-commerce affiche un taux de fraude d’au moins 60 %. Pour combattre ce manque de sécurité, la Banque Postale vient de mettre en place un système de reconnaissance vocale. Ce dernier porte le nom de Talk-to-Pay et, désormais, pour effectuer des paiements suite aux commandes en ligne, les e-acheteurs peuvent utiliser cet outil.

talk-to-pay

Talk-to-Pay : un moyen d’éviter les fraudes en ligne

 

Fournitures scolaires : faites-en l’achat en ligne de manière sécurisée

La rentrée approche à grands pas et les parents veulent équiper leurs enfants de toutes les fournitures scolaires dont ces derniers pourraient avoir besoin. Certains optent pour un saut en magasin, tandis que d’autres préfèrent se rendre en ligne, estimant que les e-achats se feront plus rapidement. Cela est certes vrai, mais durant le processus d’acquisition, l’association Familles de France recommande aux e-acheteurs de ne pas négliger la sécurité.

C’est pourquoi elle met en avant des éléments qu’il est important de considérer avant de se lancer dans ces transactions sur les sites de vente. Par exemple, ces plateformes renferment des informations sur l’e-commerce en question et les services qu’il propose. Pour ce faire, les mentions légales peuvent être consultées.

De même, les clients ayant déjà fréquenté la plateforme marchande concernée peuvent vous donner leur avis. Si, après avoir fait ces investigations, vous êtes satisfait et souhaitez aller de l’avant avec les e-achats, pensez à présent à comparer les prix proposés pour certains articles avec d’autres portails de vente.

Comme pour de nombreux articles, des frais de port, parfois allant jusqu’à 10 euros, peuvent être inclus dans les conditions de livraison. Toutefois, cela peut ne pas être clairement mentionné. Aussi, vous devez faire attention à ce détail afin de ne pas encourir des coûts trop élevés.

Vous avez validé votre commande, mais découvrez lors de la livraison que votre produit est endommagé ou diffère de ce que vous aviez commandé ? Sachez que vous avez la possibilité de revenir sur votre achat ! Toutefois, assurez-vous d’entamer les démarches pour la rétractation au plus vite, car vous avez un délai de 14 jours pour le faire, suite à la réception de votre colis.

fournitures-scolaires-rentree-sec

Achetez vos fournitures scolaires en ligne en toute sécurité !

 

Promos durant l’année v/s soldes : que préfèrent les consommateurs ?

Vous l’avez sans doute remarqué, désormais, il n’y a pas grand monde dans les magasins durant les soldes. Pourquoi certains consommateurs boudent-ils cet événement qui promet pourtant de leur apporter plein de bonnes choses à bas prix ? Eh bien, simplement parce qu’ils bénéficient déjà des promos tout au long de l’année, et c’est ce qui les attire davantage !

D’ailleurs, les prix au rabais n’impliquent pas seulement les magasins physiques, mais également les commerces en ligne. Du coup, si l’on considère le nombre d’achats effectués en dehors des soldes, les chiffres enregistrés en 2015 indiquent que ces acquisitions représentent 23 % du marché. Le taux d’achat était de 17 % seulement durant les soldes.

Toutefois, cela ne veut pas dire que les soldes laissent les consommateurs indifférents, car ces derniers ressentent une certaine urgence à l’idée de passer à côté d’une bonne affaire. Alors, lorsqu’il reçoit des notifications concernant son panier abandonné ou encore des messages contenant des pubs, le potentiel acheteur prend le temps de les considérer. Certes, cela ne garantit pas qu’il se rue vers les sites de vente ou dans les magasins pour faire des achats impulsifs, mais il y pense en gardant la tête froide.

On voit aussi que les e-commerces et les boutiques physiques se font la guerre par rapport aux prix affichés. En effet, selon une étude effectuée par la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), l’on note que c’est un élément qui influence les décisions d’achat des consommateurs. En 2016 par exemple, ils étaient nombreux à préférer les acquisitions sur le Net parce que les prix leur convenaient davantage.

soldes-d-ete

Pourquoi les soldes n’ont-ils plus autant d’effet sur les consommateurs ?

 

 

La microtransaction : pourquoi ai-je opté pour cette méthode de facturation ?

Afin de faire des achats en ligne de manière optimale, j’opte généralement pour la microtransaction. Parfois, j’utilise le SMS+ et à d’autres moments, c’est l’Internet+ qui me dépanne. Pourquoi un tel choix ? Pour de multiples raisons, que je vais d’ailleurs vous lister ci-dessous :

  • D’abord, il y a la simplicité de l’opération. Je ne suis pas de nature patiente et du coup, perdre du temps en ligne en diverses procédures compliquées, ça a tendance à m’énerver. C’est pourquoi j’apprécie le fait de pouvoir envoyer un unique texto (codé) à l’éditeur du contenu qui me plaît. Cela sert en quelque sorte à enclencher le processus de validation de l’acquisition. Ensuite, comme je n’ai aucune fiche à remplir, tout se fait en un claquement de doigts.
  • Autre raison qui me pousse à utiliser le SMS+ ou l’Internet+ : la sécurité est de mise durant le parcours d’achat. Effectivement, avec tout ce que l’on entend sur les hackers sur le Net, il vaut mieux être prudent ! C’est pourquoi mon choix se porte sur ces formules ; elles garantissent la protection de mes données personnelles. Même la navigation sur les sites marchands peut se faire anonymement, ce qui est pour moi un avantage.
  • Lorsque je fais des micropaiements, outre le parcours rapide et facile, j’apprécie le fait de ne pas avoir à m’inquiéter pour les délais relatifs aux règlements des achats. À travers cette méthode de facturation, un prélèvement forfaitaire est automatiquement effectué sur la facture FAI (fournisseur d’accès à Internet) ou mobile. Du coup, je suis plus sereine et peux même suivre mes dépenses mensuelles dès que je le souhaite !

Telles sont quelques-unes des raisons qui m’incitent à choisir la microtransaction. C’est pratique, efficace et je bénéficie d’une expérience client agréable. Je crois franchement que c’est une bonne alternative aux méthodes traditionnelles de paiement en ligne.

paiementweb

Le micropaiement est avantageux de bien des manières !

Site Web : comment l’optimiser ?

Vous souhaitez optimiser votre site Web, notamment pour faire grimper votre e-commerce ? Pensez au SEO (Search Engine Optimization). Il s’agit d’une méthode de référencement qui lui permettra d’améliorer sa visibilité sur le Net. Si donc vous avez envie de vous faire connaître, ainsi que les produits que vous proposez, pensez à cette méthode. D’ailleurs, vous pourrez trouver quelques éléments plus bas concernant les étapes à entreprendre afin d’en faire une bonne utilisation.

D’abord, sachez que lorsque vous vous décidez à avoir une boutique en ligne, vous voguerez dans un océan plein de poissons, comme vous. Eh oui, vous aurez des concurrents et il faudra vous attendre à ce qu’ils mettent tout en œuvre pour vous laisser à la traîne. Du coup, n’hésitez pas à faire usage du SEO afin de vous démarquer. Ainsi, il ne faut pas vous inquiéter de l’hébergeur que vous avez choisi pour votre portail de vente. Cela n’a pas d’importance, car les mêmes conseils s’appliquent pour toutes les interfaces.

En revanche, il faut focaliser votre attention sur les mots-clés pertinents sur lesquels les internautes pourront tomber suite à leurs recherches en ligne. Si vous misez sur ceux qui se rapportent à vos activités, vous ne tarderez pas à avoir de nombreuses visites. Toutefois, évitez la suroptimisation et ne placez pas plus de 2 mots-clés par page. Vous pouvez également penser aux sitemaps à inclure sur votre plateforme.

Pour finir, il va sans dire qu’un site Web sans visuels attrayants est triste et terne. Il n’attirera pas grand monde et c’est pourquoi vous devez éviter cela. Optez pour des fiches produits et des descriptions optimisées par des mots-clés et images. Avec ces éléments qui vous prodigueront un site d’e-commerce optimisé, vous entrerez éventuellement dans les bonnes grâces de Google et vous vous ferez connaître rapidement.

site-internet

Le SEO est efficace pour optimiser votre site de vente