E-commerce : Amazon se transforme en canal marketing

Shopping.jpg

Amazon s’impose auprès des cyberconsommateurs

Une étude a été menée par « The Future Shopper 2019 » sur le parcours d’achat des acheteurs dans le secteur du e-commerce. Celle-ci révèle qu’Amazon est considéré comme étant un canal marketing par un grand nombre de cyber-acheteurs. Pour ces derniers, cette boutique qui s’est fait une réputation dans la vente en ligne est devenue un moteur de recherche fiable pour obtenir des informations sur les marques. Cette étude démontre aussi que plus de 2/3 des acheteurs sur le Net ont consulté les produits et les avis consommateurs sur Amazon au cours de leurs recherches.

 

Black Friday : profitez des soldes sur la plateforme Amazon

Amazon.jpg

Découvrez les promotions sur Amazon durant le Black Friday

 

Chaque année, le Black Friday attire un grand nombre de cyberconsommateurs. Ne manquez pas la prochaine édition qui vous permettra de profiter de bonnes affaires auprès de plusieurs sites marchands, notamment Amazon. Ce dernier proposera plusieurs articles à prix réduit au cours de cette journée. Sur ce site de vente en ligne, les soldes ne se limiteront pas uniquement qu’à un seul jour, puisque les promotions s’échelonneront sur une semaine. Sachez que le Black Friday 2019 a été programmé pour le vendredi 29 novembre.

 

Amazon s’attaque au temps de livraison…

Le mastodonte de l’e-commerce, à savoir, Amazon cherche toujours à satisfaire ses clients. Il faut dire que jusqu’ici, il s’en sort bien, mais il y a un facteur dans ce secteur qui le turlupine : la livraison. Et si c’était possible de livrer les commandes dans des délais plus courts ? Eh bien, le géant du commerce en ligne est sur le coup.

Le 15 août, il a annoncé l’installation de plusieurs Instant PickUp qui permettront la récupération d’articles en seulement 2 minutes. On ne peut que saluer l’initiative d’Amazon. D’ailleurs, il n’a pas hésité à investir pas moins de 1,5 milliard de dollars dans une flotte d’avions, entre autres, pour livrer à grande vitesse.

De plus, dans la même optique, Amazon mise sur la construction de nouveaux entrepôts. Effectivement, il a compris que plus il réduit les kilomètres entre les consommateurs et les centres de distribution, plus le délai de livraison sera court…

Amazon compte réduire le délai de livraison
 

E-commerce : zoom sur ses tendances en 2016

Avec pas moins de 72 milliards d’euros de chiffres d’affaires générés en 2016, on peut dire que l’e-commerce est en plein essor. En effet, il ne cesse de croître en France et ces chiffres indiquent une hausse en comparaison à ceux de 2015. Il faut dire aussi que le nombre de sites marchands a grandement contribué à cette croissance. Amazon, FNAC ou encore Cdiscount sont les principaux concernés par un taux de visites impressionnant de Français. En effet, le nombre d’acheteurs a aussi connu une belle croissance et par la même occasion, le nombre de transactions sur le Net a affiché une hausse. C’est une bonne chose, car ça permet de compenser la baisse du panier moyen. Parmi toutes ces transactions de 2016, on n’oubliera pas le petit appareil qui devient chaque jour un peu plus indispensable, notamment pour les e-achats, le smartphone. Même si l’usage du PC est très prisé pour cette activité, le mobile continue son avancée. Voici donc quelques observations de la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), qui estime que dans les années à venir, les chiffres relatifs au commerce électronique approcheront les 100 milliards.

e-commerce2

L’e-commerce en 2016

 

E-commerce : Amazon propose un programme pour aider les entrepreneurs

Le monde de l’e-commerce est vaste et un coup de pouce pour se faire connaître est toujours apprécié. C’est pourquoi Amazon a mis sur pied un concept dont le but est d’aider les entrepreneurs. En effet, ces derniers pourront utiliser sa plateforme pour donner vie à leur site de vente. Ça permettra ainsi de favoriser la visibilité du site nouvellement créé, d’améliorer son trafic et de bien présenter les produits qui y sont listés. Ce programme s’intitule Fulfillment by Amazon (FBA), une nouveauté qui fera des heureux dans l’entrepreneuriat.

fulfillment-by-amazon

Amazon propose son programme FBA aux entrepreneurs

E-commerce : des embauches sont à prévoir en France

Si vous vous intéressez au secteur de l’e-commerce, voici une bonne occasion d’intégrer une des firmes évoluant sur le Net. En effet, les grands noms de ce domaine, forts de leurs bons résultats en 2015, avaient procédé à des recrutements. Comme ça s’était bien passé, ils ont décidé de renouveler l’expérience et, tout au long de cette année 2016, des offres d’emploi seront proposées. Ainsi, il est à prévoir des milliers d’embauches chez Amazon. Du côté de Booking.com et de PriceMinister, ça n’ira pas au-delà de 50 recrutements. Quant à Vente-privee.com, 350 nouveaux effectifs sont à envisager.

 

achats-en-ligne

Recrutement en masse dans l’e-commerce en 2016

La mode : un secteur qu’Amazon souhaite conquérir

Le monde de la mode et du prêt-à-porter est un secteur prometteur. On peut dire qu’Amazon a le pif pour détecter ce genre de chose. Eh oui, il a une passion pour cet univers et compte bien l’exploiter afin d’en devenir le roi. Pour ce faire, il a adopté une méthode qui semble fonctionner : rachat des sites Zappos et Shopbop, diffusion d’une émission sur la mode au quotidien, et cerise sur le gâteau, il a lancé sa propre ligne de vêtements. Oui, Amazon est en route vers le succès dans ce domaine.

amazon (2)

Amazon enjambe l’univers de la mode

 

E-commerce : y a-t-il quelqu’un pour sauver 3Suisses ?

Le secteur de l’e-commerces’attend à pas mal de remous du côté de 3SI. Oui, ce groupe appartenant à l’Allemand Otto et possédant plusieurs enseignes a annoncé en ce jour que l’une d’elles, notamment la marque emblématique 3Suisses en France, va cesser toutes ses activités relatives au commerce en ligne, représentant la moitié de son chiffre d’affaires. Certes, cette firme a eu quelques difficultés à revenir dans le vert, car la concurrence a été dure, mais elle n’a pas voulu courber l’échine devant les géants du Web tels qu’Amazon ou la Redoute. Ainsi, cette cession aurait pour cause une recentralisation sur le commerce électronique. Selon le porte-parole du groupefrançais, Antoine Pernod, ce n’est pas la fin de 3Suisses. Oh non, la marque devra simplement être restructurée et deviendra un prestataire de services pour la livraison de colis. Toutefois, la société ne sera composée que d’une quarantaine d’effectifs. Tout compte fait, on peut dire que c’est la fin d’une aventure, mais une autre peut vite commencer si un acquéreur est trouvé.

3-suisses

3Suisses en attente d’un acquéreur

France : un pays où l’e-commerce a une belle croissance !

Ces dix dernières années, la France a abrité pas mal de secteurs et le commerce en ligne est l’un des plus prometteurs en termes de croissance. D’après une étude de la FEVAD (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), au cours de cette période, l’on a pu constater une évolution dans ce domaine. Conséquemment, les chiffres représentant les achats des Français s’élèvent à 65 milliards d’euros. Une augmentation dans le nombre de sites de commerce en ligne fraîchement lancés, ainsi que les places du marché qui ne cessent de se développer contribuent à accroître les ventes. Le commerce électronique est un secteur en plein essor et des acteurs ayant réussi dans ce milieu sont entre autres, FNAC (fédération nationale d’achats), Amazon et Cdiscount. Pour finir, il faut savoir que les jeunes ne sont pas les seuls à acheter en ligne. Les seniors font aussi partie de la grande famille des cyberacheteurs, qui est évalué à 36 millions à ce jour.

achats-en-ligne

L’e-commerce est dans son élément en France

Amazon va assurer lui-même ses livraisons par voie aérienne

Le grand distributeur de produits variés en ligne, Amazon, n’a pas fini d’agrandir ses activités. Il a décidé d’établir son propre service de transport par la voie des airs. Cela lui permettra de livrer plus rapidement ses marchandises aux États-Unis. Pour ce faire, il a loué 20 avions cargo 767 de Boeing pour une période allant de cinq à sept ans. Ces transporteurs aériens seront placés sous la supervision d’Air Transport Services Group (ATSG). Il est à noter que cet accord est avantageux pour Amazon qui récupérera presque 20 % du capital d’ATSG pendant cinq ans. Qu’en est-il donc de Federal Express (FedEx) et d’United Parcel Service (UPS), qui possèdent environ 370 et  240  appareils respectivement ? Eh bien, ils en seront certainement impactés. Du reste, selon l’analyse de Daniel Kurnos, ce géant du commerce en ligne jouira de certains bénéfices. Autre petite info : les drones font aussi partie de ses projets.

amazon (2)

Amazon projette d’avoir son propre service de transport aérien