e-commerce : comment combattre l’échec ?

Il y a de nombreuses raisons derrière l’échec d’un site d’e-commerce. La plus courante est le manque d’objectif. Définir le public à cibler est aussi important et négliger de le faire ne vous rapportera pas de trafic. Ensuite, sans une bonne stratégie marketing et des contenus de qualité, votre affaire sera un flop. À présent, voyons comment y remédier.

Pensez d’abord à la création du site : la simplicité est un élément très apprécié des mobinautes. Ainsi, assurez-vous que la navigation est fluide et évitez les designs qui rendent difficile la compréhension de l’écriture. Si vous n’avez pas de compétence dans ce domaine, utilisez des outils comme des constructeurs de thèmes fournis par certains hébergeurs.

Votre plateforme de vente doit s’accompagner d’une image descriptive de ce que vous proposez. Associez votre stratégie marketing aux avantages que les consommateurs tireront de vos services ou produits. Ensuite, pour inciter les visiteurs à passer à l’action, proposez-leur des choix alléchants qu’ils ne bouderont pas.

Faites aussi en sorte que votre plateforme s’affiche sur différents supports. Il faut garder à l’esprit que le but de votre démarche est de véhiculer un message aux visiteurs, alors, plus c’est simple et ergonomique, mieux ce sera !

C’est courant de baisser les bras et de ne pas donner suite au projet de l’e-commerce une fois que la création est terminée (surtout si ça a pris pas mal de temps). Du coup, afin de vous motiver, vous pouvez investir votre énergie dans votre plan d’action.

Vous avez à présent tous les atouts en main pour créer un site d’e-commerce de qualité et qui vous rapportera des visiteurs ainsi que des e-acheteurs potentiels. À vous de jouer !

 

e-commerce-grimpe.

Les conseils pour un e-commerce qui marche !

Publicités

Click & Collect : la récupération des commandes en magasin est pratique

Si un e-commerce souhaite optimiser le parcours d’achat de ses clients, il lui faut considérer les services de livraison qui pourraient les satisfaire. En effet, le consommateur a des attentes bien précises lorsqu’il est question de cette facilité : être livré dans les meilleurs délais ou sans frais. Aussi, le Click & Collect répondra probablement à ses besoins.

Effectivement, prenons par exemple, le cas d’un cyberconsommateur qui reçoit une offre provenant d’une marque qu’il apprécie. Bien que cela le tente, il ne peut pas profiter de la promo, car il n’a pas envie de se faire livrer à cause des frais. D’ailleurs, 81 % des Français ont déjà été freinés par cet inconvénient et ont alors abandonné leur panier.

Peut-être aussi qu’il ne peut pas se déplacer vers le point de vente et du coup, il passe à côté d’une bonne affaire. Comment le Click & Collect peut donc lui venir en aide ? Eh bien, avec cette méthode, le client est en mesure de valider son achat en ligne et il lui est ensuite possible de récupérer la commande en magasin. C’est avantageux pour les e-marchands, car les consommateurs affluent sur les sites pour commander et ils vont également dans les magasins pour s’approprier leur produit.

Bref, alors qu’à son lancement, cette méthode de livraison a connu un nombre peu élevé d’adeptes, les choses commencent à bouger. Eh oui, de 31 %, le taux d’e-acheteurs optant pour le Click & Collect est passé à 64 %. Pourquoi cette évolution ? Simplement parce que les clients sont de plus en plus séduits par ce service gratuit et rapide.

click-and-collect

Click & Collect : optimiser le parcours client via la livraison rapide et gratuite

  
 

Le commerce mobile et les stratégies qu’il requiert…

Force est de constater que le commerce mobile fait de plus en plus parler de lui. En effet, grâce au smartphone, le commerce en ligne se porte de mieux en mieux, car les cyberconsommateurs se tournent désormais vers cet appareil pour se rendre en ligne. Toutefois, il va sans dire qu’ils s’attendent à ce que des technologies innovantes leur soient proposées dans le but d’optimiser leur parcours d’achat. De ce fait, les e-commerçants doivent tout mettre en œuvre afin d’établir des stratégies commerciales efficaces et satisfaisantes. Par exemple, on note que, pour faire des achats en ligne, pas moins de 62 % des e-acheteurs optent pour le mobile. 42 % d’entre eux l’utilisent pour la navigation sur les sites Web.

Selon le directeur de Commercial Europe du Sud chez Limelight Networks, il y a un grand nombre de consommateurs mobile (79 %) qui sont disposés à faire une bonne pub pour une enseigne qui leur a proposé une expérience d’achat satisfaisante.

Toutefois, il y a aussi des e-acheteurs (à hauteur de 22 %) qui sont insatisfaits des services mis en avant par les e-commerces. Certains d’entre eux n’hésitent pas à aller voir ailleurs si le site qu’ils visitent ne répond pas à leurs attentes. Par exemple, si les pages Web tardent à charger ou si les contenus des pages ne sont pas actualisés.

Du coup, pour éviter cela, il est important de cibler les soucis éventuels et de les éliminer. Pour ce qui est du temps de chargement, utiliser les protocoles modernes pour les améliorer sera avantageux. Eh oui, dans ce genre de cas, la technologie innovante vient à la rescousse des commerces en ligne. Cependant, le point important, c’est de prioriser le mobile et d’offrir une expérience client optimale via cet appareil.

e-shopping

Optimisez le parcours client sur mobile via la nouvelle technologie

 

Carte bancaire : la reconnaissance vocale est plus sécurisée

Lorsqu’un cyberconsommateur ne retrouve plus sa carte bancaire, dans la plupart des cas, c’est une perte, ou un vol susceptible d’entraîner des fraudes. Il faut dire que l’e-commerce affiche un taux de fraude d’au moins 60 %. Pour combattre ce manque de sécurité, la Banque Postale vient de mettre en place un système de reconnaissance vocale. Ce dernier porte le nom de Talk-to-Pay et, désormais, pour effectuer des paiements suite aux commandes en ligne, les e-acheteurs peuvent utiliser cet outil.

talk-to-pay

Talk-to-Pay : un moyen d’éviter les fraudes en ligne

 

Expérience client v/s produit de qualité : qu’est-ce qui attire le consommateur ?

De nos jours, faire de la pub n’a pas beaucoup d’importance pour promouvoir une marque ou un produit, car avec les applis et les réseaux sociaux, les e-commerçants peuvent se démarquer, en gardant en tête l’expérience client. Il est certain que la satisfaction du service ramènera les e-acheteurs sur votre site, mais, ce qui est encore plus probable, c’est qu’il parlera de son parcours d’achat autour de lui.

En effet, de bouche à oreille, les bonnes pubs tracent leur route. Si c’est positif, ce sera un plus, mais si un client est mécontent, le même processus est entamé, mais cette fois, la nouvelle se répandra beaucoup plus rapidement. Fidéliser les clients ou en attirer de nouveaux, c’est une question d’optimisation du service offert.

Voici donc quelques astuces qui pourraient servir à améliorer le service auprès de la clientèle :

  • Via des applis, il est désormais possible de prendre des photos de chaque produit et de les présenter plus facilement aux acheteurs potentiels.
  • Suivre la commande depuis sa validation jusqu’à la livraison en temps réel est un élément qui plaira au consommateur.
  • Un partage d’expérience est important et placer un coin sur le site pour optimiser cette option sera fortement appréciée.
  • Pour comprendre le client, répondre à ses besoins et savoir s’il en est satisfait, un bilan doit être fait à chaque point de contact.
  • Acheminer un produit et s’assurer du réapprovisionnement, c’est ce qui est attendu de la chaîne logistique suite à une vente en ligne et le même principe s’applique lorsqu’un article est retourné.

Pour résumer, afin de gagner des parts du marché et se démarquer face à ses compétiteurs, l’e-commerce devra se focaliser sur l’optimisation de l’expérience client. Négliger de le faire risque de ne pas encourager les achats et favorisera ainsi la concurrence.

mobile-mode