e-commerçants : booster vos ventes, c’est possible…

Nombreux sont les aspirants e-commerçants qui pensent que le travail s’arrête une fois que le site est activé. D’autres qui sont déjà des cybermarchands certifiés ne voient pas comme une nécessité de valoriser leurs marques et produits à travers une bonne campagne marketing. C’est une grosse erreur ! Il est sans conteste que la concurrence fait rage sur la Toile et pour parvenir à sortir du lot, des stratégies doivent être adoptées. C’est pourquoi vous devriez trouver les points suivants d’une grande utilité :

Il est vrai que vous pouvez recevoir pas mal de visiteurs sur votre site de vente, mais ne vous leurrez pas, ce n’est pas forcément dans l’intention de commander qu’ils ont atterri chez vous. Ils ont probablement reçu un message promotionnel ou ont vu une pub sur les réseaux sociaux qui a suscité leur curiosité. Le grand challenge sera à présent de les convaincre de flâner sur votre plateforme, de choisir un produit et de se l’approprier. Pour ce premier contact, vous pouvez leur offrir des cadeaux ou proposer des remises. Cela pourrait éventuellement les pousser à l’achat.

En revanche, s’il s’agit de vos clients et que vous avez déjà leur e-mail par exemple, n’hésitez pas à les relancer. Notifiez-les de vos promos ou autres événements intéressants. L’e-mail marketing sera un bon allié pour les attirer vers vos produits. Idem pour les newsletters qui peuvent inciter les clients qui ont délaissé leurs paniers, à y revenir. Pour ce qui est du marketing, utilisez les moyens technologiques à votre disposition comme la publicité Facebook.

En cette nouvelle année, n’hésitez pas à mettre toutes les chances de votre côté pour booster votre e-commerce et faire grimper vos ventes.

e-commerce-grimpe.
Des conseils stratégiques pour booster votre e-commerce

 

 

Achats en ligne : via le SMS Plus, c’est plus rapide !

Vous avez envie d’effectuer des achats en ligne rapidement et sans avoir à passer par des procédures compliquées ? Dans ce cas, permettez-moi de vous conseiller le SMS+ ! J’ai récemment découvert cette solution de micropaiement et je la trouve vraiment pratique. Je pense que vous allez également l’apprécier, car elle permet d’acquérir un grand nombre de contenus multimédias sans avoir à fournir d’identification bancaire ou de données personnelles. Toutefois, avant de vous lancer dans des acquisitions via cette formule, assurez-vous d’avoir un compte actif chez un opérateur mobile. Cela vous sera utile pour vérifier vos dépenses suite à vos e-achats.

 

sms+

Le SMS+ : un atout pour les cyberacheteurs

 

Les pays frontaliers sont les plus gros clients des e-commerçants

La vente dans les pays frontaliers a bien progressé depuis 2014. En effet, 55 % des e-commerçants français se livrent à cette pratique. C’est ce qui ressort d’un sondage fait par Oxatis, un leader dans la création de sites Web et de KPMG, un cabinet d’audit né d’une fusion entre Peat Marwick International (PMI) et Klynveld Main Goerdeler (KMG). Ainsi, parmi les 2500 e-commerçants qu’ils ont approchés, 495 se sont prêtés au jeu. On notera que 402 de ces e-marchands sont français et que la plupart exportent dans des pays tels que la Belgique, l’Espagne, le Royaume-Uni, l’Allemagne ainsi que l’Italie. Toutefois, si les commerçants en ligne souhaitent se développer au niveau international, ils sont confrontés à deux obstacles majeurs, à savoir, la logistique et la langue. Ensuite, il y a le marketing, la relation client, les modalités de paiement ou encore les impôts. Certains voient ces difficultés comme un défi, d’autres projettent de se développer en proposant des nouveautés ou en adoptant des stratégies de marque. Quoi qu’il en soit, l’e-commerce a bien évolué en France depuis 2015 et selon la FEVAD (Fédération e-commerce et vente à distance), il n’est pas près de s’arrêter !

achats-en-ligne

Les pays frontaliers : les clients des e-commerçants français

E-commerce : la livraison constitue un socle de sa réussite

De nos jours, l’e-commerce comprend les achats de plusieurs types de produits et par différents types de clients. En effet, il peut s’agir de particuliers voulant s’offrir un objet quelconque, ou d’un professionnel cherchant à placer des équipements spécifiques dans ses locaux. Pour fidéliser cette clientèle, les e-commerçants s’assurent que leurs plateformes comportent des outils pouvant assister les potentiels acheteurs à tout moment. C’est une bonne initiative, mais, pour garder une bonne image, une livraison faite en respectant les délais est la clé du succès. Viapost est une société donnant dans la livraison. Il a conçu un logiciel permettant aux clients de suivre le parcours de leurs commandes.

Le site de livraison Viapost
Le site de livraison Viapost

Le vin : sa vente en ligne remporte un succès

L’industrie du vin connaît un réel succès en ce moment. En effet, la vente en ligne de ce produit ne cesse d’augmenter. Pas moins de 350 e-commerçants s’activent à faire avancer ce secteur. Rien qu’en France, les chiffres ont déjà dépassé le milliard d’euros. Ainsi, les grands crus proposés par des sites tels que Mabouteille.fr, Phileas Stravinarius, ainsi que Mondovino semblent être très appréciés.

L'e-commerce du vin en plein essor
L’e-commerce du vin en plein essor

 

Le m-commerce : amélioration du côté des e-commerçants français

Suite à une étude entreprise par Idealo auprès d’une cinquantaine d’e-commerçants français, il s’avère que le m-commerce commence à être accepté. Du moins, c’est ce que démontrent les chiffres de cette année, en comparaison à ceux de 2014. En effet, le pourcentage de sites mobiles proposés est de 78, ce qui dénote une nette amélioration. L’adaptation aux smartphones semble se généraliser, ce qui booste l’e-commerce. Pour finir, une autre étude d’Idealo a démontré que les possesseurs des terminaux iOS préféraient les produits plus chers que ceux des appareils Android.

Le site Idealo
Les études entreprises par Idealo

La carte bancaire peut faire l’objet de fraude. Comment éviter cela ?

Vous souhaitez effectuer des achats en ligne via les solutions de paiement sans vous faire arnaquer ? Eh bien, il y a quelques petits trucs à savoir pour être à l’abri des fraudes, lorsqu’on utilise une carte bancaire. Connaître le site sur lequel vous souhaitez vous procurer des produits est une garantie de sécurité. Beaucoup d’autres critères vous indiqueront si le site d’e-commerce est fiable ou non, lors de vos transactions financières sur le Web. En outre, il faut éviter de donner vos infos bancaires aux e-commerçants, sauf s’ils utilisent une solution possédant la certification PCI DSS. À vous d’ouvrir l’œil et d’avoir de bons réflexes !

Éviter les fraudes en utilisant la carte bancaire
Éviter les fraudes en utilisant la carte bancaire