Les cybermarchands et leurs stratégies durant les soldes…

Le saviez-vous ? Les soldes représentent en moyenne 30 % du chiffre d’affaires des cybermarchands. Il est donc peu surprenant de les voir s’affairer durant toute cette période afin d’attirer un max de visiteurs. Or, ce n’est souvent pas une mince affaire, notamment à cause des ventes privées. Du coup, il faut redoubler d’efforts afin de se démarquer de la concurrence et de proposer une expérience client satisfaisante. Toutefois, ce n’est pas si simple de répondre aux exigences des clients. Pour y parvenir, la première chose logique à faire est probablement de cerner les attentes des consommateurs.

Ainsi, suite à un sondage, on note que ces derniers apprécient de faire des achats en ligne en étant assistés du service client. Bien entendu, l’accueil est important et la manière dont les articles sont disposés sur les sites ou dans les rayons des points de vente est aussi analysée par les acheteurs. En ce qui concerne le Site Web en lui-même, il doit être ergonomique et afficher correctement les offres promotionnelles. Idem pour les canaux de communication (chat et email réseaux sociaux, etc.) qui doivent être bien présentés.

Les cybernautes aiment aussi qu’on leur demande leur opinion sur le service dont ils ont bénéficié. S’il y a quelque chose à améliorer dans le parcours d’achat, ils seront alors ravis d’en faire part aux e-commerçants et même d’avancer des idées pour des améliorations éventuelles. La stratégie commerciale en vue d’optimiser l’expérience client passe aussi par la centralisation de la data. Cette option permet de savoir si le consommateur est satisfait, et au cas contraire, les marques pourront essayer de trouver une solution dans les meilleurs délais.

 

soldes-d-ete

Comment optimiser le parcours client durant la période des soldes ?

 

 

e-commerce : tendance et prévisions…

Une étude basée sur l’e-commerce mondial a été menée par Pitney Bowes, une société technologique internationale. On y retrouve les opinions des e-marchands ainsi que des consommateurs. Voici ce qu’il en ressort :

47 % des cyberacheteurs sont frustrés par les livraisons, les marchandises qu’il faut renvoyer et la perte de produits, entre autres, durant la période festive de Noël. En outre, l’insatisfaction est sur une pente ascendante comparée à l’an passé.

Ainsi, pour plus de précisions sur la tendance dans les commerces en ligne au niveau mondial, vous pouvez jeter un œil aux points ci-dessous :

  • Les principaux marchés du monde enregistrent des achats en ligne régulièrement, d’ailleurs, 94 % des consommateurs se sont déjà livrés à cette activité auprès d’un commerçant du même pays et le chiffre n’a presque pas bougé comparé à l’an passé ;
  • Une augmentation de 4 points est notée dans le taux d’e-achats effectués sur une fréquence hebdomadaire ;
  • Pour ce qui est des emplettes sur le Net à l’étranger, cette tendance a aussi connu une hausse de 6 points, on note même que l’an prochain, plusieurs enseignes envisagent de proposer des services transfrontaliers ;
  • La livraison, réception et retour des articles sont des éléments qui sont envisagés avec plus d’options par les e-acheteurs.

Ainsi, on voit l’adoption de plusieurs services novateurs comme le Click & Collect, un moyen de livraison qui est utilisé par 40 % des e-consommateurs. Bien sûr, de nombreux clients penchent plus pour la réception gratuite de leurs colis (même si ça prend un peu plus de temps) plutôt que des livraisons rapides, mais plus coûteuses. Pour ce qui est des places de marché, elles sont beaucoup plus privilégiées comparées aux sites de marques parce qu’entre autres, les processus pour finaliser les achats sont plus simples et on y propose des offres de qualité.

cybernautes

Le commerce en ligne et la tendance dans le monde

Le m-commerce et sa progression dans le monde de l’e-commerce

Même si le commerce en ligne connaît un succès auprès des consommateurs, on peut en dire tout autant du m-commerce. En effet, avec l’usage du mobile qui ne cesse de gagner en ampleur, nous voyons que les sites e-marchands négligeant la possibilité de cette utilisation ont tort. Eh oui, il y a au moins un tiers de la population de France qui fait des affaires sur Internet en se servant de leur mobile.

Conséquemment, un site qui a mis en avant les options adéquates relatives à l’usage de cet appareil s’en trouve avantagé. D’ailleurs, selon la firme Oxatis, il n’y a pas moins de 80 % des boutiques sur le Web qui ont opté pour cette nouvelle méthode de vente. Résultat : des chiffres d’affaires qui dépassent leurs espérances.

Cependant, il est à noter que tous les consommateurs ne sont pas concernés par cet engouement pour le mobile. La majorité qui l’utilise se trouve dans la tranche d’âge 18-24 ans. Toutefois, c’est quand même un nombre assez conséquent qui valide des commandes régulièrement par le biais du portable, soit 81 %.

Ce chiffre est impressionnant certes et donne aux cyberconsommateurs une indication sur la préférence des cybernautes, c’est-à-dire, le mobile. De plus, pour finir sur une note positive et encourageante pour les e-commerçants, il est à noter qu’il y a de nombreux jeux qui sont développés en rapport avec la marque de l’e-boutique.

C’est une pratique qui est de plus en plus tendance et l’utiliser pourrait être bénéfique. Comment ? Simplement parce que cela motiverait les cyberacheteurs et leur permettrait d’essayer le produit de manière ludique. Le taux de conversion pourrait grandir si les réponses sont favorables.

paiement-mobile

La progression du m-commerce grâce au mobile