La livraison est un facteur déterminant pour les e-consommateurs

Il est sans conteste que les consommateurs sont de plus en plus exigeants quant aux services dont ils bénéficient par les marques. D’ailleurs, selon une étude faite par GS1 France et SprintProject sur le rapport des Français à la livraison, on note que cette dernière est au cœur de ces attentes de qualité.

En effet, si un site d’e-commerce propose ce type de service de manière optimale, il aura la cote parmi la communauté des e-acheteurs. L’inverse est aussi vrai, car si l’expérience des consommateurs est médiocre, en ce qui a trait à la réception de leurs commandes, ils abandonneront l’achat.

Ainsi, pour en savoir plus sur les attentes des Français concernant la façon de réceptionner les commandes, GS1 France et SprintProject ont interrogé pas moins de 2005 personnes. Cette étude servira à noter les évolutions dans les tendances au fil des années. Donc, on note que l’internaute considère 3 facteurs de grande importance pour valoriser un site (prix, produits dispos, etc.). On pourrait ajouter un 4e, à savoir le retour ou échange des articles sans complications.

Quels sont les problèmes auxquels les cyberconsommateurs ont eu à faire face ? Les retards ! 20 % des sondés ont tourné le dos aux sites qui sont responsables de ce genre d’inconvénients. Il y a eu aussi les frais qui freinent 2/3 des personnes questionnées. En définitive, les marques doivent mettre l’accent sur l’optimisation des services de livraison, notamment en permettant aux clients de choisir le lieu où le colis sera délivré, entre autres.

livraison-colis

Livraison : découvrez les attentes des consommateurs

Achats responsables ou plaisants : comment s’en sortent les Français ?

Le saviez-vous ? En France, les avis sont partagés en ce qui concerne la consommation. Par exemple, ils sont 71 % à favoriser les achats responsables qui leur permettent de respecter leur budget et d’éviter le gaspillage. D’un autre côté, on voit qu’il y a au moins 83 % de consommateurs hexagonaux qui préfèrent se faire plaisir. C’est ce qui ressort d’une étude entreprise par Cetelem/Harris Interactive et on en conclut également que les magasins physiques ainsi que 49 % des marques jouent un rôle crucial dans le parcours d’achat.

D’après le rapport découlant de cette analyse, on voit que 9 Français sur 10, surtout du côté de la gent féminine, consomment de manière consciente. Cela signifie que la plupart de ces personnes tiennent bien leur budget, ne gaspillent pas, trient leurs ordures, etc.

En plus, les jeunes, les femmes et les personnes de classes populaires préfèrent les achats qui leur permettent d’essayer de nouveaux items. Ainsi, lorsque l’on considère les choix des Français dans le processus d’achat, on constate que vouloir se faire plaisir ou encore s’occuper de soi est une motivation certes, mais pas une priorité.

Pour ce qui est des produits technologiques, on voit que les hommes apprécient plus de faire des emplettes de ce genre alors que pour les femmes, c’est plutôt les articles de la section cosmétique qui les branchent. 49 % des habitants de France considèrent les produits de marques comme étant de qualité supérieure alors que 70 % préfèrent débourser plus pour un produit local.

Quant aux achats à effectuer durant les périodes festives ou les évènementiels tels que les soldes ou encore les brocantes, il y a 8 Français sur 10, soit 85 % qui sont partants. L’enquête montre aussi que les achats en ligne laissent les clients plus dubitatifs que ceux qui se rendent en magasins.

e-shopping

Consommation des Français : découvrez la tendance

 

Le numérique et son attrait sur les Français

S’il est vrai que le numérique a été adopté par beaucoup, on note que les habitants de l’Hexagone ont aussi adopté les technologies découlant de ce domaine. Toutefois, tous ne sont pas chauds à l’idée d’en faire usage, car cette tendance n’a pas encore convaincu 12 % des Français.

Ainsi, le Baromètre du numérique 2017 indique que l’utilisation des appareils connectés est en plein essor en France. Effectivement, le rapport montre que le smartphone, la tablette ainsi que le PC sont utilisés par un grand nombre d’utilisateurs. Ils s’en servent notamment pour établir une connexion avec un réseau offrant des débits corrects.

Parmi les différents appareils utilisés par les habitants de l’Hexagone, le mobile se démarque, car il permet de communiquer et de divertir son possesseur. Certes, les PC sont appréciés (à hauteur de 80 %), mais les smartphones ne sont pas loin derrière. Pour ce qui est des tablettes, seuls 44 % des Français en font usage.

Qu’en est-il des réseaux sociaux ? Il semblerait que ces plateformes ne soient pas vraiment appréciées des Français. 29 % d’entre eux leur accordent peu de confiance alors que, pour 44 %, la méfiance est totale. Seuls 2 % leur font confiance entièrement. On note également que les achats en ligne attirent au moins 61 % des Français. Cependant, certains déplorent de ne pas pouvoir toucher les produits, avoir un contact avec les vendeurs ou encore bénéficier de modes de paiement sûrs.

L’ère numérique englobe donc pas mal de domaines dans lesquels les utilisateurs français se retrouvent comme les démarches administratives en ligne, l’usage des messageries instantanées ainsi que la navigation sur le Web via le smartphone. Pour conclure, il y a au moins 88 % des habitants hexagonaux en font usage régulièrement alors que 12 % boudent cette nouvelle technologie.

 

e-commerce-innovation

Le monde numérique et les préférences des Français

 

Modes de facturation : découvrez ceux que les Français utilisent le plus

Le commerce en ligne à la cote en France. Cependant, les modes de facturation varient d’un e-consommateur à l’autre. Suite à une analyse de Webloyalty France sur les méthodes de financement utilisées par les Français, on note que le virement instantané n’est pas encore adopté par les cyberacheteurs de l’Hexagone. Faire usage de la carte bancaire ou passer par PayPal, c’est ce qui attire le plus les cybernautes. Il y a également un taux élevé d’utilisateurs de la carte bleue chez les seniors. Pour finir, on voit qu’avec le Smart shopping, opter pour les bons plans est dans la tendance. Du coup, les cashbackers sont plus actifs, augmentant ainsi leur taux de consommation.

paiementweb

Ce que les Français utilisent comme moyens de paiement

Modes de facturation : découvrez ceux que les Français utilisent le plus

Le commerce en ligne à la côte en France. Cependant, les modes de facturation varient d’un e-consommateur à l’autre. Suite à une analyse de Webloyalty sur les méthodes de financement utilisées par les Français, on note que :

Le virement instantané n’est pas encore adopté par les cyberacheteurs de l’Hexagone. Faire usage de la carte bancaire ou passer par Paypal, c’est ce qui attire le plus les cybernautes. Il y a également un taux élevé d’utilisateurs de la carte bleue chez les seniors.

Pour finir, on voit qu’avec le Smart shopping, opter pour les bons plans est dans la tendance. Du coup, les cashbackers sont plus actifs, augmentant ainsi leur taux de consommation.

e-commercant

Les cybermarchands et leurs prévisions pour l’avenir

 

France : zoom sur la consommation de produits culturels

La firme SuperData a fait une étude sur la consommation de produits culturels numériques en France. Il en ressort que les dépenses mensuelles pour l’acquisition de ces items s’élèvent à 41 euros.

En effet, les jeux vidéo par exemple (sur mobile, PC ou consoles) engendrent une belle somme. D’ailleurs, rien que sur smartphone, la consommation de ce type de divertissement est de 75 %.

Pour ce qui est des films, YouTube talonne Netflix, qui remporte les suffrages en ce qui a trait aux préférences des habitants de l’Hexagone. Musiques et livres numériques font aussi partie des achats faits par ces consommateurs et dépendant de leurs tendances, les coûts sont assez élevés.

L’analyse faite par SuperData montre que la consommation de tous ces produits culturels a propulsé la France à la 3e place en Europe.

produits-culturels-multimedia

Les produits culturels : quelle en est la consommation par les Français ?

Les Français ont une préférence pour l’e-achat sur des sites étrangers

Saviez-vous qu’un grand nombre de Français choisissaient des plateformes étrangères pour effectuer leurs achats en ligne ? Oui, c’est le cas, et certaines raisons avancées pour expliquer cette préférence sont d’abord le manque de quelques produits recherchés et non dispos en France. Ensuite, d’autres pensent que cette pratique leur permet d’économiser. En revanche, il y a une partie des consommateurs qui pensent que ce n’est pas vraiment idéal d’acheter hors de l’Hexagone. La langue étrangère, la législation ainsi que le délai de livraison trop long ne les encouragent pas dans ce sens.

e-commerce (2)

Les achats en ligne faits par les Français

Les pays frontaliers sont les plus gros clients des e-commerçants

La vente dans les pays frontaliers a bien progressé depuis 2014. En effet, 55 % des e-commerçants français se livrent à cette pratique. C’est ce qui ressort d’un sondage fait par Oxatis, un leader dans la création de sites Web et de KPMG, un cabinet d’audit né d’une fusion entre Peat Marwick International (PMI) et Klynveld Main Goerdeler (KMG). Ainsi, parmi les 2500 e-commerçants qu’ils ont approchés, 495 se sont prêtés au jeu. On notera que 402 de ces e-marchands sont français et que la plupart exportent dans des pays tels que la Belgique, l’Espagne, le Royaume-Uni, l’Allemagne ainsi que l’Italie. Toutefois, si les commerçants en ligne souhaitent se développer au niveau international, ils sont confrontés à deux obstacles majeurs, à savoir, la logistique et la langue. Ensuite, il y a le marketing, la relation client, les modalités de paiement ou encore les impôts. Certains voient ces difficultés comme un défi, d’autres projettent de se développer en proposant des nouveautés ou en adoptant des stratégies de marque. Quoi qu’il en soit, l’e-commerce a bien évolué en France depuis 2015 et selon la FEVAD (Fédération e-commerce et vente à distance), il n’est pas près de s’arrêter !

achats-en-ligne

Les pays frontaliers : les clients des e-commerçants français

L’e-commerce : quand les smartphones et tablettes sont utiles pour les e-achats

L’institut britannique Centre for Retail Research a fait une étude sur l’e-commerce et ses tendances en 2015. Il est constaté qu’un nombre important de Français a utilisé un appareil tactile pour effectuer des achats sur le Net. Cette année-ci, les prévisions penchent pour au moins un quart des achats en ligne via les mobiles et tablettes. Cet état de fait tendrait à être positif pour le commerce en ligne. Ainsi, on notera qu’en 2015, les chiffres relatifs aux courses via les mobiles étaient de 10, et en 2016, ils augmenteront par 5. Le m-commerce en France jouit donc d’une grande importance.

 

les-micropaiements

Les appareils tactiles cartonnent dans le monde du commerce en ligne

Internet : faut-il s’en méfier ?

Devrait-on se méfier d’Internet ? En tout cas, c’est l’avis des Français, car 60 % d’entre eux jugent que c’est risqué de s’y aventurer. Il faut dire que le récent constat démontre que la confiance dans le numérique et les services en ligne est en baisse. La crainte est bel et bien d’actualité, et la réticence des internautes à fournir des infos personnelles ne cesse de croître. Du reste, on peut ajouter que, d’un point de vue global, l’e-commerce n’a pas vraiment la cote auprès des internautes.

Faut-il se méfier de l'internet ?
Faut-il se méfier de l’Internet ?