e-commerce : tendance et prévisions…

Une étude basée sur l’e-commerce mondial a été menée par Pitney Bowes, une société technologique internationale. On y retrouve les opinions des e-marchands ainsi que des consommateurs. Voici ce qu’il en ressort :

47 % des cyberacheteurs sont frustrés par les livraisons, les marchandises qu’il faut renvoyer et la perte de produits, entre autres, durant la période festive de Noël. En outre, l’insatisfaction est sur une pente ascendante comparée à l’an passé.

Ainsi, pour plus de précisions sur la tendance dans les commerces en ligne au niveau mondial, vous pouvez jeter un œil aux points ci-dessous :

  • Les principaux marchés du monde enregistrent des achats en ligne régulièrement, d’ailleurs, 94 % des consommateurs se sont déjà livrés à cette activité auprès d’un commerçant du même pays et le chiffre n’a presque pas bougé comparé à l’an passé ;
  • Une augmentation de 4 points est notée dans le taux d’e-achats effectués sur une fréquence hebdomadaire ;
  • Pour ce qui est des emplettes sur le Net à l’étranger, cette tendance a aussi connu une hausse de 6 points, on note même que l’an prochain, plusieurs enseignes envisagent de proposer des services transfrontaliers ;
  • La livraison, réception et retour des articles sont des éléments qui sont envisagés avec plus d’options par les e-acheteurs.

Ainsi, on voit l’adoption de plusieurs services novateurs comme le Click & Collect, un moyen de livraison qui est utilisé par 40 % des e-consommateurs. Bien sûr, de nombreux clients penchent plus pour la réception gratuite de leurs colis (même si ça prend un peu plus de temps) plutôt que des livraisons rapides, mais plus coûteuses. Pour ce qui est des places de marché, elles sont beaucoup plus privilégiées comparées aux sites de marques parce qu’entre autres, les processus pour finaliser les achats sont plus simples et on y propose des offres de qualité.

cybernautes

Le commerce en ligne et la tendance dans le monde

Publicités

Micropaiement : à la découverte de cette méthode de facturation…

Vous avez envie de mieux comprendre le micropaiement et de connaître les avantages qu’entraîne cette méthode de facturation en ligne ? Dans ce cas, ce billet va vous éclairer. En effet, il s’agit d’une solution que j’ai découverte à travers un forum, il y a de cela un bon bout de temps. Depuis, je fais régulièrement des microtransactions lorsque je dois régler mes achats en ligne.

Il faut dire qu’auparavant, je ne savais pas vraiment ce qu’impliquait l’utilisation du SMS+ ou de l’Internet+. C’est pour ça que pendant un bon moment, j’utilisais ma carte de crédit, mais ensuite, toutes les contraintes que cela génère ne m’emballaient pas du tout, notamment en ce qui a trait à la saisie de mes données personnelles.

Ainsi, grâce aux discussions que j’ai pu suivre sur cette plateforme d’échange, j’ai compris qu’il était avantageux d’utiliser le SMS+ et l’Internet+ lors de mes acquisitions en ligne. Je vous énumère quelques-uns des avantages ci-dessous :

  • S’enregistrer auprès d’un opérateur téléphonique est important avant de faire des micropaiements. Pourquoi entamer sa démarche ? Simplement parce que cela permet aux consommateurs de suivre leurs dépenses mensuelles régulièrement. Par conséquent, ils seront à même de relever des anomalies dans les prélèvements forfaitaires (s’il y en a) ;
  • Il est possible de se procurer divers contenus numériques ludiques via cette méthode. Par exemple, les friands de jeux Java peuvent se faire plaisir facilement, idem pour ceux qui sont fans de sonneries, de logos ou de fonds d’écran ;
  • Pour finir et non des moindres, comme susmentionné, les microtransactions ne requièrent aucunement la saisie des informations confidentielles des consommateurs, notamment celles relatives à leur identification bancaire.

Ainsi pour avoir une expérience client optimale, la microtransaction est idéale.

paiementweb

Simplifiez votre e-shopping grâce au micropaiement

 

Micropaiement : que pouvez-vous acheter avec cette méthode ?

Le micropaiement vous donne la possibilité de faire de multiples acquisitions de contenus numériques ludiques à bas prix. Ainsi, si vous êtes fans de jeux Java, vous allez pouvoir vous les procurer sans difficulté grâce au SMS+ ou à l’Internet+. Idem si vous êtes friand de sonneries ou encore de logos. D’ailleurs, il n’y a pas que ces produits… Figurez-vous que la microtransaction vous permet de mettre la main sur des films en streaming, des services d’actualités ou encore de voter dans des émissions télévisées.

Les avantages du micropaiement

Si vous vous demandez quels sont les avantages dont vous pourrez profiter avec la microtransaction, sachez qu’il y en a pas mal que je vous invite à découvrir ci-dessous :

  • Vous n’aurez pas à fournir votre identification bancaire pour valider vos e-achats.
  • Votre compte client chez un opérateur mobile de votre choix (Orange, Free, SFR ou Bouygues Telecom) vous permettra de suivre vos dépenses mensuelles ;
  • Lorsque vous naviguerez sur les sites marchands, vous pourrez le faire anonymement ;
  • La confidentialité de vos données sera assurée ;
  • Vous n’aurez pas à passer par des étapes interminables et parfois compliquées ;
  • Les microtransactions se feront en un claquement de doigts, donc vous ne perdrez pas de temps en ligne.

Comment se passe la facturation ?

Pour ce qui est du règlement des acquisitions, cela se fera automatiquement par un prélèvement sur votre forfait mobile. Ainsi, le commerce en ligne intégrant les nouvelles technologies met ces facilités à votre portée. Profitez-en !

paiement-web

Le micropaiement simplifie vos e-achats

 

 

e-achats : le micropaiement et ses avantages

Pourquoi faire des e-achats en utilisant des modes de micropaiement ? Eh bien, simplement parce que c’est avantageux. Si vous avez déjà entendu parler du SMS+ ou de l’Internet+ sans les avoir déjà utilisés, je vous les recommande fortement. Effectivement, en faisant usage de ces formules, il vous sera possible de bénéficier d’avantages non négligeables.

Par exemple, vous aurez la possibilité de suivre vos dépenses mensuelles. En effet, contrairement aux modes de règlement dits traditionnels, celui-ci vous permettra d’accéder à vos factures mobile ou FAI (fournisseur d’accès à Internet) en toute transparence. Toutefois, avant d’en arriver là, il est impératif d’avoir un compte client chez un opérateur téléphonique. Vous avez le choix entre Orange, Free, SFR et Bouygues Telecom. Une fois que ce sera fait, vous pourrez passer aux diverses étapes relatives à l’acquisition de contenus numériques ludiques peu chers.

Avec le micropaiement, vous n’avez pas à vous inquiéter des délais pour régler vos dépenses. Il vous suffit de profiter de votre e-achat et le règlement se fera automatiquement par prélèvement forfaitaire. De même, pour ce qui est de la confidentialité de vos données, vous n’avez aucun souci à vous faire, car aucune de vos informations personnelles ne sera divulguée à des tiers. D’ailleurs, même votre identification bancaire ne sera pas requise pour valider vos acquisitions.

Pour finir, sachez que vous pourrez bénéficier d’un parcours d’achats optimal grâce au SMS+ et à l’Internet+, puisque vous n’aurez aucune étape compliquée à suivre. Cela représente donc un gain de temps, car vous serez exempté du remplissage de fiches interminables, entre autres.

ecommerce

La microtransaction optimise le parcours client

 

Achats en ligne : à la découverte du micropaiement…

Le micropaiement est une méthode de facturation novatrice qui permet aux e-consommateurs de faire des achats en ligne de manière simple rapide et efficace. En effet, si par exemple, un cybernaute a envie de se procurer un jeu Java, une sonnerie ou encore de regarder un film en streaming, entre autres, il peut faire usage des formules SMS+ et Internet+.

Les avantages de la microtransaction

Les cyberconsommateurs peuvent tirer profit de ce procédé. Comment ? Eh bien, les points suivants vous en donneront un aperçu :

  • Afin de faire des microtransactions, il est impératif d’avoir un compte chez un opérateur mobile. Pourquoi ? Eh bien, grâce au compte client qui vous y sera alloué, vous aurez la possibilité d’accéder à vos relevés mobile ou FAI (fournisseur d’accès à Internet) et de suivre les prélèvements effectués. Par conséquent, vous serez à même de mieux gérer vos dépenses.
  • Pour ce qui est du règlement des montants suite à l’acquisition du produit que vous avez sélectionné, ce sera fait automatiquement puisque le micropaiement est basé sur un système forfaitaire
  • Vous n’avez pas envie d’utiliser votre ordinateur portable pour faire des acquisitions sur le Net ? Optez pour le smartphone ou la tablette ! C’est le côté pratique des solutions de déboursement, car vous pouvez commander n’importe où via ces appareils.

Procédure sécurisée

Lorsque vous naviguez sur les plateformes marchandes, sachez qu’avec la microtransaction, vos coordonnées personnelles ne seront pas exigées. L’anonymat sera donc votre prérogative. De plus, si vous optez pour le SMS+ comme mode de facturation pour vous procurer un article, votre identification bancaire ne sera pas requise. Favorisant un parcours d’achats optimal, le micropaiement vous fera découvrir une façon plus agréable de commander en ligne.

cybernautes

La microtransaction : une méthode qui optimise le parcours client

 

La microtransaction : pourquoi ai-je opté pour cette méthode de facturation ?

Afin de faire des achats en ligne de manière optimale, j’opte généralement pour la microtransaction. Parfois, j’utilise le SMS+ et à d’autres moments, c’est l’Internet+ qui me dépanne. Pourquoi un tel choix ? Pour de multiples raisons, que je vais d’ailleurs vous lister ci-dessous :

  • D’abord, il y a la simplicité de l’opération. Je ne suis pas de nature patiente et du coup, perdre du temps en ligne en diverses procédures compliquées, ça a tendance à m’énerver. C’est pourquoi j’apprécie le fait de pouvoir envoyer un unique texto (codé) à l’éditeur du contenu qui me plaît. Cela sert en quelque sorte à enclencher le processus de validation de l’acquisition. Ensuite, comme je n’ai aucune fiche à remplir, tout se fait en un claquement de doigts.
  • Autre raison qui me pousse à utiliser le SMS+ ou l’Internet+ : la sécurité est de mise durant le parcours d’achat. Effectivement, avec tout ce que l’on entend sur les hackers sur le Net, il vaut mieux être prudent ! C’est pourquoi mon choix se porte sur ces formules ; elles garantissent la protection de mes données personnelles. Même la navigation sur les sites marchands peut se faire anonymement, ce qui est pour moi un avantage.
  • Lorsque je fais des micropaiements, outre le parcours rapide et facile, j’apprécie le fait de ne pas avoir à m’inquiéter pour les délais relatifs aux règlements des achats. À travers cette méthode de facturation, un prélèvement forfaitaire est automatiquement effectué sur la facture FAI (fournisseur d’accès à Internet) ou mobile. Du coup, je suis plus sereine et peux même suivre mes dépenses mensuelles dès que je le souhaite !

Telles sont quelques-unes des raisons qui m’incitent à choisir la microtransaction. C’est pratique, efficace et je bénéficie d’une expérience client agréable. Je crois franchement que c’est une bonne alternative aux méthodes traditionnelles de paiement en ligne.

paiementweb

Le micropaiement est avantageux de bien des manières !

Micropaiement : comment cette méthode sert aux mobinautes ?

En faisant un micropaiement en ligne afin de se procurer des produits numériques, les mobinautes peuvent facilement se faire plaisir. En effet, il leur suffit de créer un compte chez un opérateur mobile : Orange, Free ou SFR. Une fois que ce sera fait, ils peuvent opter pour le dispositif SMS+ ou Internet+. Grâce à ces formules, ils auront la possibilité de se rendre sur les sites marchands pour y faire le repérage des items qu’ils souhaitent acquérir.

Une fois qu’ils auront jeté leur dévolu sur un jeu, une sonnerie ou un logo par exemple, ils seront en mesure de l’installer sur leur smartphone. Pour ce faire, ils auront à envoyer un texto contenant un code, ce qui servira à valider la microtransaction. Ensuite, ils pourront allègrement profiter de leurs acquisitions. Une fois cette étape dépassée, celle de la facturation devra être entamée. Pour ce faire, les mobinautes n’auront pas à intervenir, du moins en ce qui a trait au règlement. Ils pourront suivre les dépenses mensuelles occasionnées via leur compte client chez l’opérateur téléphonique et bien entendu, y relever une quelconque anomalie. Grâce à cette méthode de micropaiement qui est basée sur un système forfaitaire, une déduction sera effectuée automatiquement sur la facture FAI (fournisseur d’accès à Internet) ou mobile.

Ainsi, si vous aussi vous aimez faire des achats en ligne sur votre mobile, vous pouvez opter pour la microtransaction. Cela facilitera votre parcours d’achat et vous ne serez pas obligé de passer par des étapes longues et parfois compliquées. N’hésitez donc pas à plonger dans cette nouvelle facilité qu’offre l’ère numérique afin de vous faire plaisir.

cyberacheteur

Les mobinautes ont le micropaiement pour allié

 

L’Internet dans l’Hexagone : quelle est la tendance ?

L’Arcep a fait une étude sur l’utilisation de l’Internet dans l’Hexagone et son rapport est très intéressant. En effet, il nous indique que pas moins de 92 % des Français possèdent un mobile et 82 % utilisent un ordinateur portable. Suite à cela, on n’est pas surpris de voir qu’en 2015, le taux de ventes sur mobile dans ce pays était de 84 %.

Cette analyse démontre également que des objets connectés au Net ont vu le jour et circulent sur la Toile. Certes, il y en a beaucoup, mais ce n’est rien à côté du nombre qu’ils pourraient atteindre en 2020, à savoir, dans les 80 milliards.

Ce rapport montre aussi que les Français ne peuvent résister à l’attrait du Web. Eh oui, ils passent au moins 18 heures en ligne chaque semaine et 74 % d’entre eux le font de manière quotidienne. Qu’est-ce qui les retient donc sur la Toile ? Eh bien, pour certains, c’est un moyen de se fondre dans la masse. Pour d’autres, c’est plus pour des activités comme écouter de la musique, consulter ses mails ou encore aller sur les réseaux sociaux.

En ce qui concerne les entreprises, elles ne sont pas vraiment accros à l’Internet. C’est vrai qu’elles se connectent, mais la plupart n’ont même pas de site d’e-commerce. Or, le chiffre d’affaires dans ce domaine est actuellement de 72 milliards d’euros, ce qui n’est pas négligeable.

D’ailleurs, c’est grâce à cela que l’Hexagone se retrouve désormais en haut des marches du secteur de l’e-achat européen. Pour en revenir à l’Internet, et bien, il y a un grand nombre d’enseignes qui n’en font pas usage, loupant ainsi les facilités telles que le cloud et l’e-mailing, entre autres.

e-commercant

L’Internet et sa tendance en France

Site Internet : créer et booster le vôtre est possible !

Avoir un site Internet est un must pour toute personne souhaitant développer ses affaires. Il faut dire que les transactions en ligne vont bon train. Déjà cette année, on ne compte pas moins de 26 transactions circulant sur le Net chaque seconde. Du coup, pour ne pas louper les opportunités présentes sur la Toile, une stratégie pour sortir du lot est indispensable.
Pour commencer, si vous n’avez pas un gros budget et que vos compétences en informatiques sont limitées, la création d’un portail d’e-commerce peut vous sembler difficile. Faites donc appel à un professionnel, mais pour avoir un résultat satisfaisant, cela ne vous coûtera pas moins de 4000 euros.

D’un autre côté, il y a des plateformes qui permettent de créer des sites gratuitement. Cependant, il faudra penser à votre nom de domaine, les frais d’hébergement ou encore l’adresse mail du service client. Pour ce genre de démarche, vous devrez compter entre 10 et 40 euros, ce qui est beaucoup plus abordable.

La création d’un portail de vente requiert la mise en place d’un service consommateur efficace. Si vous parvenez à optimiser le parcours d’achats des e-acheteurs, cela les fidélisera. Par exemple, vous pouvez opter pour un plugin de chat. C’est un moyen d’établir le contact avec votre client, qui sera par la même occasion, en mesure de vous poser des questions.

Bien que les points susmentionnés soient efficaces, il y a encore d’autres stratégies marketing à utiliser pour booster votre e-commerce. N’hésitez pas à vous tenir informé de toutes les nouveautés dans ce domaine.

 

boutique-en-ligne

La gestion d’un site Internet

Modes de facturation : découvrez ceux que les Français utilisent le plus

Le commerce en ligne à la cote en France. Cependant, les modes de facturation varient d’un e-consommateur à l’autre. Suite à une analyse de Webloyalty France sur les méthodes de financement utilisées par les Français, on note que le virement instantané n’est pas encore adopté par les cyberacheteurs de l’Hexagone. Faire usage de la carte bancaire ou passer par PayPal, c’est ce qui attire le plus les cybernautes. Il y a également un taux élevé d’utilisateurs de la carte bleue chez les seniors. Pour finir, on voit qu’avec le Smart shopping, opter pour les bons plans est dans la tendance. Du coup, les cashbackers sont plus actifs, augmentant ainsi leur taux de consommation.

paiementweb

Ce que les Français utilisent comme moyens de paiement