Micropaiement : comment cette méthode sert aux mobinautes ?

En faisant un micropaiement en ligne afin de se procurer des produits numériques, les mobinautes peuvent facilement se faire plaisir. En effet, il leur suffit de créer un compte chez un opérateur mobile : Orange, Free ou SFR. Une fois que ce sera fait, ils peuvent opter pour le dispositif SMS+ ou Internet+. Grâce à ces formules, ils auront la possibilité de se rendre sur les sites marchands pour y faire le repérage des items qu’ils souhaitent acquérir.

Une fois qu’ils auront jeté leur dévolu sur un jeu, une sonnerie ou un logo par exemple, ils seront en mesure de l’installer sur leur smartphone. Pour ce faire, ils auront à envoyer un texto contenant un code, ce qui servira à valider la microtransaction. Ensuite, ils pourront allègrement profiter de leurs acquisitions. Une fois cette étape dépassée, celle de la facturation devra être entamée. Pour ce faire, les mobinautes n’auront pas à intervenir, du moins en ce qui a trait au règlement. Ils pourront suivre les dépenses mensuelles occasionnées via leur compte client chez l’opérateur téléphonique et bien entendu, y relever une quelconque anomalie. Grâce à cette méthode de micropaiement qui est basée sur un système forfaitaire, une déduction sera effectuée automatiquement sur la facture FAI (fournisseur d’accès à Internet) ou mobile.

Ainsi, si vous aussi vous aimez faire des achats en ligne sur votre mobile, vous pouvez opter pour la microtransaction. Cela facilitera votre parcours d’achat et vous ne serez pas obligé de passer par des étapes longues et parfois compliquées. N’hésitez donc pas à plonger dans cette nouvelle facilité qu’offre l’ère numérique afin de vous faire plaisir.

cyberacheteur

Les mobinautes ont le micropaiement pour allié

 

L’Internet dans l’Hexagone : quelle est la tendance ?

L’Arcep a fait une étude sur l’utilisation de l’Internet dans l’Hexagone et son rapport est très intéressant. En effet, il nous indique que pas moins de 92 % des Français possèdent un mobile et 82 % utilisent un ordinateur portable. Suite à cela, on n’est pas surpris de voir qu’en 2015, le taux de ventes sur mobile dans ce pays était de 84 %.

Cette analyse démontre également que des objets connectés au Net ont vu le jour et circulent sur la Toile. Certes, il y en a beaucoup, mais ce n’est rien à côté du nombre qu’ils pourraient atteindre en 2020, à savoir, dans les 80 milliards.

Ce rapport montre aussi que les Français ne peuvent résister à l’attrait du Web. Eh oui, ils passent au moins 18 heures en ligne chaque semaine et 74 % d’entre eux le font de manière quotidienne. Qu’est-ce qui les retient donc sur la Toile ? Eh bien, pour certains, c’est un moyen de se fondre dans la masse. Pour d’autres, c’est plus pour des activités comme écouter de la musique, consulter ses mails ou encore aller sur les réseaux sociaux.

En ce qui concerne les entreprises, elles ne sont pas vraiment accros à l’Internet. C’est vrai qu’elles se connectent, mais la plupart n’ont même pas de site d’e-commerce. Or, le chiffre d’affaires dans ce domaine est actuellement de 72 milliards d’euros, ce qui n’est pas négligeable.

D’ailleurs, c’est grâce à cela que l’Hexagone se retrouve désormais en haut des marches du secteur de l’e-achat européen. Pour en revenir à l’Internet, et bien, il y a un grand nombre d’enseignes qui n’en font pas usage, loupant ainsi les facilités telles que le cloud et l’e-mailing, entre autres.

e-commercant

L’Internet et sa tendance en France

Site Internet : créer et booster le vôtre est possible !

Avoir un site Internet est un must pour toute personne souhaitant développer ses affaires. Il faut dire que les transactions en ligne vont bon train. Déjà cette année, on ne compte pas moins de 26 transactions circulant sur le Net chaque seconde. Du coup, pour ne pas louper les opportunités présentes sur la Toile, une stratégie pour sortir du lot est indispensable.
Pour commencer, si vous n’avez pas un gros budget et que vos compétences en informatiques sont limitées, la création d’un portail d’e-commerce peut vous sembler difficile. Faites donc appel à un professionnel, mais pour avoir un résultat satisfaisant, cela ne vous coûtera pas moins de 4000 euros.

D’un autre côté, il y a des plateformes qui permettent de créer des sites gratuitement. Cependant, il faudra penser à votre nom de domaine, les frais d’hébergement ou encore l’adresse mail du service client. Pour ce genre de démarche, vous devrez compter entre 10 et 40 euros, ce qui est beaucoup plus abordable.

La création d’un portail de vente requiert la mise en place d’un service consommateur efficace. Si vous parvenez à optimiser le parcours d’achats des e-acheteurs, cela les fidélisera. Par exemple, vous pouvez opter pour un plugin de chat. C’est un moyen d’établir le contact avec votre client, qui sera par la même occasion, en mesure de vous poser des questions.

Bien que les points susmentionnés soient efficaces, il y a encore d’autres stratégies marketing à utiliser pour booster votre e-commerce. N’hésitez pas à vous tenir informé de toutes les nouveautés dans ce domaine.

 

boutique-en-ligne

La gestion d’un site Internet

Modes de facturation : découvrez ceux que les Français utilisent le plus

Le commerce en ligne à la cote en France. Cependant, les modes de facturation varient d’un e-consommateur à l’autre. Suite à une analyse de Webloyalty France sur les méthodes de financement utilisées par les Français, on note que le virement instantané n’est pas encore adopté par les cyberacheteurs de l’Hexagone. Faire usage de la carte bancaire ou passer par PayPal, c’est ce qui attire le plus les cybernautes. Il y a également un taux élevé d’utilisateurs de la carte bleue chez les seniors. Pour finir, on voit qu’avec le Smart shopping, opter pour les bons plans est dans la tendance. Du coup, les cashbackers sont plus actifs, augmentant ainsi leur taux de consommation.

paiementweb

Ce que les Français utilisent comme moyens de paiement

Micropaiements : des forums d’échange permettent d’en cerner les spécificités

Si vous souhaitez faire des micropaiements et que vous vous demandez comment procéder, vous pouvez vous rendre sur certains forums spécialisés. En effet, ces plateformes accueillent de nombreux utilisateurs de SMS+ ou d’Internet+ régulièrement. Une fois que vous y serez, vous pourrez participer à leurs échanges et en apprendre plus sur la microtransaction. En cas de doute concernant ces formules basées sur des prélèvements forfaitaires, n’hésitez pas à poser des questions. Pour tout dire, je fais des micropaiements depuis assez longtemps à présent et je partage aussi mes expériences avec d’autres utilisateurs via ce type de plateformes. N’hésitez pas à vous y rendre, car vous apprendrez énormément au sujet de ces modes de déboursement. Bonne découverte !

forum

Parlez du micropaiement avec d’autres utilisateurs

Modes de facturation : découvrez ceux que les Français utilisent le plus

Le commerce en ligne à la côte en France. Cependant, les modes de facturation varient d’un e-consommateur à l’autre. Suite à une analyse de Webloyalty sur les méthodes de financement utilisées par les Français, on note que :

Le virement instantané n’est pas encore adopté par les cyberacheteurs de l’Hexagone. Faire usage de la carte bancaire ou passer par Paypal, c’est ce qui attire le plus les cybernautes. Il y a également un taux élevé d’utilisateurs de la carte bleue chez les seniors.

Pour finir, on voit qu’avec le Smart shopping, opter pour les bons plans est dans la tendance. Du coup, les cashbackers sont plus actifs, augmentant ainsi leur taux de consommation.

e-commercant

Les cybermarchands et leurs prévisions pour l’avenir

 

Micropaiement : une méthode de facturation simple et rapide à essayer

Vous avez entendu parler du micropaiement, mais n’avez pas encore essayé ce mode de déboursement ? Dans ce cas, ne perdez pas une seconde et faites un e-achat avec le SMS+ ou l’Internet+. Rendez-vous sans attendre sur une plateforme proposant des contenus numériques à bas prix. Une fois que vous y serez, vous pourrez vous procurer des applis ou autres produits multimédias que vous aurez repérés et qui vous feront plaisir. Vous serez soulagé de constater que vous n’aurez pas à fournir votre identification bancaire pour la validation de votre microtransaction. Par la suite, la facturation se fera en toute simplicité par un débit à partir de votre forfait mobile. Avec cette méthode respectant les chartes déontologiques du monde de l’e-commerce, votre achat en ligne se fera sereinement.

 

ecommerce

La microtransaction : la simplicité dans la facturation

Commerce en ligne : gros plan sur son ascension

En l’an 2016, le commerce en ligne a affiché un chiffre d’affaires de 72 milliards d’euros. Selon une estimation de la Fevad (Fédération de l’e-commerce et de la vente à distance), ce chiffre devrait grimper et atteindre pas moins de 80 milliards d’euros en cette année 2017. Nous constatons donc que ce secteur est en constante ascension. Il faut dire que le nombre de sites marchands apparaissant sur la Toile a nettement augmenté, de même que les places de marché. Toutefois, il est à noter que le panier moyen a chuté de 7 %. Est-ce que le commerce en ligne pourrait atteindre les 100 milliards d’euros ? C’est ce que la Fevad prévoit pour 2020.

e-commerce-grimpe.

L’e-commerce et sa progression au fil des années

 

Achats en ligne : c’est facile avec les micropaiements

Chers amis, ça fait longtemps que je fais des achats en ligne et jusqu’à ce que je tombe sur la solution de paiement SMS+, j’avais toujours fait usage de ma carte bleue. Certes, comme vous avez pu le constater si vous suivez mon blog, j’ai été sceptique au départ concernant l’efficacité de cette méthode de financement novatrice. Toutefois, je me suis lancée dans des acquisitions de contenus numériques par son biais. Je ne vous parle donc pas de la joie que j’ai ressentie lorsque cette microtransaction fut conclue avec succès. Pour faire cet essai, j’avais opté pour un jeu d’Ubisoft : Rayman Jungle Run. Je dois dire que ce fut le début de mes achats sur Internet via le SMS+ et aujourd’hui encore, c’est celle que je favorise lorsqu’il est question de mini produits peu coûteux.

paiement-web

Faites des achats facile par micropaiements

L’e-commerce est un domaine que fréquentent de nombreux seniors

Le saviez-vous ? Le secteur de l’e-commerce est régulièrement fréquenté par les internautes de plus de 55 ans. En effet, les seniors représentent pas moins de 39 % du nombre d’e-acheteurs. Pour ce faire, ils utilisent leurs ordinateurs, tablettes ou smartphones. Nombreux sont ceux qui aiment naviguer sur les plateformes marchandes et découvrir le plaisir de l’e-achat.

senior

Les silver surfers actifs

Bien entendu, le seul hic, c’est la solution de paiement en ligne. Beaucoup s’interrogent sur la sécurité de leurs données. Toutefois, pour ce qui est des téléchargements en ligne que ce soit de jeux, d’applis pour la météo ou l’actualité, nos ainés se lancent de bon cœur. Il faut dire que les silver surfers contribuent grandement à faire marcher les commerces en ligne.