Le commerce mobile gagne de plus en plus d’importance dans l’e-commerce

D’ici 4 ans, soit en 2021, on constatera probablement que le commerce mobile représente plus de 50 % de parts de l’e-commerce. Ce ne sera certainement pas une surprise, car déjà maintenant, on note que l’usage du smartphone lors des e-achats est fort élevé. L’ordinateur s’est même effacé devant sa cote auprès des e-consommateurs.

Considérons un moment les chiffres enregistrés relatifs aux ventes mobile en 2016. Eh bien, l’on aperçoit que dans certains pays comme la Corée du Sud, l’Inde et la Chine, la part du commerce mobile et déjà plus de 50 %.

C’est certainement dû à l’utilisation d’applications lors des achats en ligne, ce qui est une tendance grandissante aux quatre coins du globe. Effectivement, comparées aux navigateurs mobiles, les applis se démarquent pour faciliter les achats en ligne.

Pour ce qui est des dépenses faites via le portable l’an passé, elles ont atteint la somme de 1,18 billion de dollars. On s’attend donc à ce qu’en 2021, ce chiffre soit encore plus élevé. En France, le taux relatif aux achats en ligne faits via un appareil mobile est de 28 %, indiquant ainsi une croissance de 11 %.

Passons maintenant aux produits qui sont en tête de liste des cyberconsommateurs : habits, livres, jeux et électronique, entre autres, sont prisés par les acheteurs mobile. Ils trouvent que c’est pratique et ensuite, le fait de pouvoir effectuer une transaction en ligne, peu importe le lieu où ils se trouvent, c’est un bel atout.

Même si le commerce en ligne ne cesse de croître, il reste encore beaucoup à faire afin de satisfaire les clients.

En effet, on note que ces derniers sont préoccupés par la sécurité de leurs données personnelles lors des e-achats. C’est l’un des exemples d’améliorations qu’il faudra apporter dans ce secteur.

shopping-online-mobile

L’importance grandissante du m-commerce

Mode de micropaiement : le SMS Plus ou l’Internet Plus ?

Récemment, j’ai pu utiliser un mode de micropaiement en ligne : le SMS Plus. J’ai trouvé que c’était assez pratique, rapide et sécurisé. Outre la protection de mes données confidentielles, j’ai aussi pu jouir d’autres avantages. Malgré cette facilité, je pense qu’il y a aussi une autre solution de facturation qui propose aux cyberconsommateurs d’acquérir des biens à valeurs minimes, tout en jouissant de l’anonymat. Il s’agit de l’Internet Plus et son efficacité est tout aussi appréciée que le SMS Plus. Pour vous offrir des logos de Hello Kitty, des ludiciels comme Rayman Jungle Run ou des sonneries des chansons de Stromae, par exemple, vous pouvez opter pour l’un de ces modes de financement.

Les modes de micropaiement adéquats aux e-achats

Microtransactions : ce mode de facturation, qu’implique-t-il ?

Grâce à la nouvelle technologie, les cyberconsommateurs peuvent désormais effectuer des microtransactions pour se procurer des contenus numériques. Cette solution de paiement est adéquate pour ce type d’acquisition, car elle peut se vanter d’être à la fois simple et rapide. Toutefois, le critère qui attire le plus les cybernautes, c’est celui de la sécurité optimale que les micropaiements assurent.

achats en ligne

Les microtransactions facilitent les e-achats

Vous l’aurez donc compris, si le nombre d’utilisateurs du SMS Plus et de l’Internet Plus connaît une hausse, c’est grâce aux avantages qui en découlent. Faisons un petit tour d’horizon pour mieux cerner cette méthode d’e-paiement et voir ce qu’implique son utilisation :

D’abord, il faut savoir que le consommateur est protégé. Comment ? Il n’a pas à fournir d’identification bancaire, ni de données personnelles, lors de ses achats sur les sites marchands. Ensuite, lorsqu’il effectue ses microtransactions, il n’a pas besoin de débourser quoi que ce soit. Il peut simplement prendre possession de son bien après avoir validé le processus d’achat via un texto. Ce faisant, le montant à régler est automatiquement transféré sur sa facture mobile ou FAI (Fournisseur d’Accès à Internet).

e-commerce (2)

La sécurité lors de achats sur le Net

Cette étape débouche sur une question cruciale : avez-vous un compte chez un opérateur mobile ? Si ce n’est pas le cas, empressez-vous de vous rapprocher de Bouygues Telecom, Free ou encore SFR, car c’est en vous rendant dans votre espace client que vous pourrez acheminer et suivre vos dépenses mensuelles. Qu’en est-il des supports numériques ? Eh bien, le choix de l’appareil à utiliser pour vous rendre en ligne vous appartient. Un smartphone – que ce soit un Samsung Galaxy S7 Edge, un iPhone 6S ou un tout autre mobile, une tablette ou même un PC fera l’affaire.

e-shopping (2)

Les micropaiement requiet un compte chez un opérateur mobile

Ces infos sur les microtransactions vous ont été utiles ? Je les ai glanées par-ci par-là sur le Web, pour mon usage perso certes, et ça me fait plaisir de les partager avec vous. Alors, à quand votre prochain e-achat ?

cyberacheteur

Pensez pratique lors de vos prochains e-achats !

M-commerce : les six tendances qu’il comporte sont à découvrir !

Suite à un rapport de RetailMeNot sur le m-commerce, nous pouvons avoir un aperçu de ce que sera la tendance en cette année 2016. Eh oui, les Français ont fait pas mal d’achats en ligne l’an dernier et il est fort probable que les smartphones et tablettes leur servent encore plus pour leurs dépenses cette année encore. D’ailleurs, ces dépenses sont estimées à plus de 1000 € pour l’année écoulée et une prévision d’au moins 1085 € est émise pour celle-ci. Cette hausse ainsi que celles des mois précédents ont permis à la France de se hisser à la troisième position sur le marché du commerce en ligne européen. Finalement, on constate qu’au cœur de toutes ces transactions, il y a la mobilité, qui, elle, ne bouge pas. Et si elle le fait, c’est pour continuer son ascension dans les paniers des Français.

 

internet-et digital-global-pass

Les tendances du m-commerce en 2016

M-commerce : quelle est la tendance pour la France ?

Suite à une étude de Criteo sur le m-commerce, comprenant 1,7 milliard de transactions en 2015, on constate que c’est un secteur en plein essor, mais en même temps, le marché français est quelque peu à la traîne comparé à d’autres pays. Eh oui, seulement une transaction sur quatre a été faite sur mobile en France, alors qu’en 2014, le taux de vente mobile était de 21 %. Il est à noter également que les Français optent plus pour les smartphones que pour les tablettes. Le Cross-Device a aussi joué un rôle important. En effet, grâce à ça, les ventes ont pu être effectuées à partir de plusieurs supports notamment le mobile, la tablette et l’ordinateur. Pour info, le m-commerce est dominé par la vente d’applications mobiles. Ces dernières contribuent entre autres à un fort taux de conversions.

les-solutions-de-paiement

La tendance du m-commerce en France

L’e-commerce : quand les smartphones et tablettes sont utiles pour les e-achats

L’institut britannique Centre for Retail Research a fait une étude sur l’e-commerce et ses tendances en 2015. Il est constaté qu’un nombre important de Français a utilisé un appareil tactile pour effectuer des achats sur le Net. Cette année-ci, les prévisions penchent pour au moins un quart des achats en ligne via les mobiles et tablettes. Cet état de fait tendrait à être positif pour le commerce en ligne. Ainsi, on notera qu’en 2015, les chiffres relatifs aux courses via les mobiles étaient de 10, et en 2016, ils augmenteront par 5. Le m-commerce en France jouit donc d’une grande importance.

 

les-micropaiements

Les appareils tactiles cartonnent dans le monde du commerce en ligne

Les Français et les soldes d’hiver : des chiffres en hausse !

Les soldes d’hiver, événement très attendu de la part des Français, ont enfin frappé à la porte. Résultat, ça sent le shopping à plein nez ! Les achats en ligne ont débuté et, en comparaison à 2015, on note une hausse de 8 % dans les transactions sur le Net. Les secteurs qui sont les plus visités sont la mode et les biens d’équipement de la maison. Il faut dire que, comparativement à l’année dernière, cet événement est mieux accueilli en 2016. En outre, le m-commerce entre en jeu et est estimé à 24 %. Cela démontre que les achats se font de plus en plus sur smartphones et tablettes.

les-soldes-d-hiver

Les soldes d’hiver en France

Le m-commerce : amélioration du côté des e-commerçants français

Suite à une étude entreprise par Idealo auprès d’une cinquantaine d’e-commerçants français, il s’avère que le m-commerce commence à être accepté. Du moins, c’est ce que démontrent les chiffres de cette année, en comparaison à ceux de 2014. En effet, le pourcentage de sites mobiles proposés est de 78, ce qui dénote une nette amélioration. L’adaptation aux smartphones semble se généraliser, ce qui booste l’e-commerce. Pour finir, une autre étude d’Idealo a démontré que les possesseurs des terminaux iOS préféraient les produits plus chers que ceux des appareils Android.

Le site Idealo
Les études entreprises par Idealo