Le m-commerce et sa progression dans le monde de l’e-commerce

Même si le commerce en ligne connaît un succès auprès des consommateurs, on peut en dire tout autant du m-commerce. En effet, avec l’usage du mobile qui ne cesse de gagner en ampleur, nous voyons que les sites e-marchands négligeant la possibilité de cette utilisation ont tort. Eh oui, il y a au moins un tiers de la population de France qui fait des affaires sur Internet en se servant de leur mobile.

Conséquemment, un site qui a mis en avant les options adéquates relatives à l’usage de cet appareil s’en trouve avantagé. D’ailleurs, selon la firme Oxatis, il n’y a pas moins de 80 % des boutiques sur le Web qui ont opté pour cette nouvelle méthode de vente. Résultat : des chiffres d’affaires qui dépassent leurs espérances.

Cependant, il est à noter que tous les consommateurs ne sont pas concernés par cet engouement pour le mobile. La majorité qui l’utilise se trouve dans la tranche d’âge 18-24 ans. Toutefois, c’est quand même un nombre assez conséquent qui valide des commandes régulièrement par le biais du portable, soit 81 %.

Ce chiffre est impressionnant certes et donne aux cyberconsommateurs une indication sur la préférence des cybernautes, c’est-à-dire, le mobile. De plus, pour finir sur une note positive et encourageante pour les e-commerçants, il est à noter qu’il y a de nombreux jeux qui sont développés en rapport avec la marque de l’e-boutique.

C’est une pratique qui est de plus en plus tendance et l’utiliser pourrait être bénéfique. Comment ? Simplement parce que cela motiverait les cyberacheteurs et leur permettrait d’essayer le produit de manière ludique. Le taux de conversion pourrait grandir si les réponses sont favorables.

paiement-mobile

La progression du m-commerce grâce au mobile

Achats en ligne : comment les Français choisissent leurs produits…

Lors de leurs achats en ligne, les Français optent pour des produits en se basant sur leur prix ainsi que leurs provenances. Bien entendu la valeur nutritionnelle a aussi une grande importance, mais les deux aspects mentionnés plus haut retiennent plus leur attention.

On constate que lorsqu’il est question s’attarder sur plus de 2 infos concernant un item, les cyberacheteurs ne sont pas vraiment partants. En revanche, on ne peut pas en dire autant pour les femmes ou ceux ayant fait des études, car elles s’intéressent certainement aux fiches informatives.

Pour ce qui est des personnes en surpoids, elles vont plutôt favoriser les prix au lieu de s’attarder sur la valeur nutritionnelle ou encore les origines des produits. C’est ce qui ressort donc d’une étude menée par l’Association Nationale de Défense consommateurs et usagers (CLCV).

mode-mobile

Le choix des e-achats des Français