Commerce électronique : zoom sur la tendance actuelle

La Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) a récemment fait une étude sur le commerce électronique. Il en ressort que les ventes en ligne dans l’Hexagone pour le premier trimestre de cette année affichent une hausse de plus de 14,2 %.

En effet, de janvier à mars 2017, pas moins de 20 milliards d’euros de ventes ont été enregistrés, ce qui implique une augmentation de 2,5 milliards d’euros de plus que l’an passé.

Pourquoi une telle croissance ? Eh bien, cela résulte principalement du nombre impressionnant de transactions en ligne qui a atteint 20,5 %, soit 290 millions durant le trimestre en question. Si l’on compare ce chiffre avec ceux enregistrés depuis 2010, on s’aperçoit qu’il a quadruplé.

Cela indique que durant cette période, un cybernaute réalise 9 transactions, alors qu’auparavant, il n’en faisait que 7.

Souhaitez-vous connaître le nombre de Français qui commandent des produits sur le Net ? Eh bien, sachez qu’ils sont 36 millions. C’est une hausse d’un million comparé à 2016. Il faut dire que les emplettes sur le Web vont bon train, car la fréquence est de 13 % supplémentaire, soit une dépense moyenne de 650 euros.

Pour ce qui est du panier moyen, figurez-vous qu’il ne dépasse pas les 70 euros. Pour tout dire, il est même en baisse de 5 %, car il affiche 69 euros contre l’an dernier, 73 euros.

Il est à noter que l’acte d’achat est quelque peu banalisé en ligne lorsqu’on le compare au commerce traditionnel. Voici, entre autres, ce que nous rapporte la Fevad suite à son analyse trimestrielle sur les progressions notées dans le commerce en ligne en France.

cybermonde-finance

La tendance actuelle de l’e-commerce

e-commerce : comment inciter les clients à l’achat ?

Le saviez-vous : pour favoriser les ventes sur votre site e-commerce, vous pouvez influencer l’e-acheteur par plusieurs démarches simples et efficaces. D’abord, assurez-vous que votre fiche produit donne au cyberconsommateur toutes les infos nécessaires sur le bien voulu, notamment le prix, le nom, etc.). Ensuite, soigner l’e-réputation de la marque ne sera pas du luxe. Ça pourra même jouer en votre faveur si les avis sont positifs. Il faut aussi penser à proposer un large choix de produits et en ce qui a trait à la livraison, une transparence totale sera appréciée de ce côté-là. Avec ces atouts en main, il est probable que ça donne un coup de fouet pour faire grimper le panier moyen. À vous de jouer !

e-commerce (2)

Les moyens d’encourager les ventes en ligne