Le commerce mobile gagne de plus en plus d’importance dans l’e-commerce

D’ici 4 ans, soit en 2021, on constatera probablement que le commerce mobile représente plus de 50 % de parts de l’e-commerce. Ce ne sera certainement pas une surprise, car déjà maintenant, on note que l’usage du smartphone lors des e-achats est fort élevé. L’ordinateur s’est même effacé devant sa cote auprès des e-consommateurs.

Considérons un moment les chiffres enregistrés relatifs aux ventes mobile en 2016. Eh bien, l’on aperçoit que dans certains pays comme la Corée du Sud, l’Inde et la Chine, la part du commerce mobile et déjà plus de 50 %.

C’est certainement dû à l’utilisation d’applications lors des achats en ligne, ce qui est une tendance grandissante aux quatre coins du globe. Effectivement, comparées aux navigateurs mobiles, les applis se démarquent pour faciliter les achats en ligne.

Pour ce qui est des dépenses faites via le portable l’an passé, elles ont atteint la somme de 1,18 billion de dollars. On s’attend donc à ce qu’en 2021, ce chiffre soit encore plus élevé. En France, le taux relatif aux achats en ligne faits via un appareil mobile est de 28 %, indiquant ainsi une croissance de 11 %.

Passons maintenant aux produits qui sont en tête de liste des cyberconsommateurs : habits, livres, jeux et électronique, entre autres, sont prisés par les acheteurs mobile. Ils trouvent que c’est pratique et ensuite, le fait de pouvoir effectuer une transaction en ligne, peu importe le lieu où ils se trouvent, c’est un bel atout.

Même si le commerce en ligne ne cesse de croître, il reste encore beaucoup à faire afin de satisfaire les clients.

En effet, on note que ces derniers sont préoccupés par la sécurité de leurs données personnelles lors des e-achats. C’est l’un des exemples d’améliorations qu’il faudra apporter dans ce secteur.

shopping-online-mobile

L’importance grandissante du m-commerce

Achats en ligne 2016 : un record enregistré par les Français

En 2016, les achats en ligne ont connu une belle croissance. On note que l’e-commerce a atteint un chiffre de 72 milliards d’euros. Pour ce qui est de la France, le pourcentage d’e-achats était de 8 %. On constate que la tendance est à l’utilisation du smartphone pour les dépenses sur Internet. D’après le rapport de la FEVAD (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) à ce sujet, il semblerait que ce soit un record, car cette progression des ventes est de 15 % dans l’Hexagone sur une période d’un an.

Désormais, le taux représentant les e-acheteurs sur mobile est de 80 %. Cela équivaut à pas moins de 36,6 millions de commandes passées via de simples clics. Cette analyse montre que 28 transactions en moyenne ont été effectuées par les mobinautes l’an passé. Si l’on passe à la loupe les produits qui ont eu la côte durant cette période, on voit que ceux concernant la mode étaient en tête de liste. Pour ce qui est des plateformes de vente, on retrouve Amazon, bien entendu, talonné par Cdiscount et Fnac.

Si l’on considère le chiffre d’affaires représentant les e-achats via le mobile, la Fevad nous indique qu’ils sont de 11 milliards d’euros. Eh oui, il y a au moins 9,3 millions de Français qui ont contribué à ce résultat grâce à un achat via leur mobile. Pour finir, il est à noter que grâce à cette croissance, le commerce en ligne se porte bien. D’ailleurs, en 2016, on a constaté une hausse dans le nombre d’effectifs recrutés par 54 % des sites et 48 % d’entre eux vont continuer sur cette lancée !

paiementweb

Les e-achats effectués par les Français en 2016

L’e-commerce : zoom sur ce secteur florissant

Si vous vous demandez pourquoi le monde de l’e-commerce a autant d’attrait sur les e-commerçants, vous pouvez trouver quelques éléments de réponses ci-dessous. En optant pour un site de vente, cela :

  • Fait grimper le chiffre d’affaires
  • Simplifie la publicité des produits et services
  • Facilite la hausse des ventes en misant sur les bonnes pratiques comme le fait de pousser un e-acheteur à acquérir un article, en l’occurrence, des chaussures, et les lacets qui leur correspondent
  • Permet de faire le suivi du nombre de clics ou de visites et exempte payer un loyer
  • Optimise la visibilité du portail de vente, tout comme le fait d’attirer les clients dans les magasins physiques via la plateforme de vente

Voici entre autres, quelques points importants qui font que les cybermarchands optent désormais pour le commerce en ligne. Certes, il y a bien des éléments financiers à considérer comme les modes de paiement qui seront proposés. Les coûts qu’engendreront les démarches pour le lancement et la gestion du site devront aussi être pris en compte.

Bien évidemment, un marketeur ne peut pas se lancer en ligne sans un bon plan marketing. Du coup, il lui faudra établir une belle stratégie commerciale comme cibler ses clients ou décider quel genre de produit et service mettre en avant. Bref, il devra bien s’organiser au quotidien.

Pour finir, il est certain qu’une fois tous les morceaux du puzzle rassemblés, il ne reste qu’à fournir une bonne expérience d’achat aux consommateurs. Pour ce faire, il ne faut pas négliger la communication. L’e-mailing ou encore le chat demeurent de bonnes options dans cette démarche. Quant à la nouvelle technologie, le cybercommerçant peut s’en servir pour noter les produits sur lesquels s’attardent les clients et leur envoyer des promos ou pubs qui y sont associées.

L’e-commerce : un secteur en plein essor

 

 

 

 

Le smartphone est actif dans l’e-commerce, mais pas autant que l’ordi

Suite à un rapport émis par Adobe, nous constatons que le m-commerce affiche une hausse dans l’usage du smartphone pour les visites sur les plateformes d’e-commerce, soit une croissance de 54 %. Cependant, même si les conversions sur mobile sont nombreuses, celles sur l’ordinateur ont toujours une longueur d’avance.

En effet, cet appareil génère un trafic de l’ordre de 58 %, contre 27 % pour le smartphone. Idem pour ce qui est de son chiffre d’affaires, qui représente 74 %, alors que celui du portable s’élève à 12 %. Pour ce qui est des commandes, des taux de conversion ainsi que des revenus par visite, les téléphones sont toujours à la traîne, car les e-achats effectués par les mobinautes ne sont pas aussi conséquents que ceux faits via l’ordi.

Pour valider une acquisition, il y a divers éléments que le consommateur prend en considération, à savoir la possibilité de saisir l’info bancaire sans complication, la facilité de naviguer sur le site et l’optimisation de l’écran afin de permettre une meilleure vue des articles. Comme ces facteurs sont présents sur un PC, la balance penche en sa faveur.

Ainsi, pour attirer beaucoup plus de clients à acheter via le mobile, à les fidéliser et à s’assurer un taux de conversion conséquent par le biais de ce gadget devenu indispensable, de meilleures stratégies marketing doivent être établies par les cybercommerçants. Négliger de le faire résulterait à des abandons de paniers. L’une des clés pour encourager plus d’achats via le smartphone, c’est une navigation optimale et des applications plus fluides mises en place sur les sites d’e-commerce.

smartphone-ordi

L’ordinateur et le smartphone dans l’e-commerce

Mode de micropaiement : le SMS Plus ou l’Internet Plus ?

Récemment, j’ai pu utiliser un mode de micropaiement en ligne : le SMS Plus. J’ai trouvé que c’était assez pratique, rapide et sécurisé. Outre la protection de mes données confidentielles, j’ai aussi pu jouir d’autres avantages. Malgré cette facilité, je pense qu’il y a aussi une autre solution de facturation qui propose aux cyberconsommateurs d’acquérir des biens à valeurs minimes, tout en jouissant de l’anonymat. Il s’agit de l’Internet Plus et son efficacité est tout aussi appréciée que le SMS Plus. Pour vous offrir des logos de Hello Kitty, des ludiciels comme Rayman Jungle Run ou des sonneries des chansons de Stromae, par exemple, vous pouvez opter pour l’un de ces modes de financement.

Les modes de micropaiement adéquats aux e-achats

Microtransactions : ce mode de facturation, qu’implique-t-il ?

Grâce à la nouvelle technologie, les cyberconsommateurs peuvent désormais effectuer des microtransactions pour se procurer des contenus numériques. Cette solution de paiement est adéquate pour ce type d’acquisition, car elle peut se vanter d’être à la fois simple et rapide. Toutefois, le critère qui attire le plus les cybernautes, c’est celui de la sécurité optimale que les micropaiements assurent.

achats en ligne

Les microtransactions facilitent les e-achats

Vous l’aurez donc compris, si le nombre d’utilisateurs du SMS Plus et de l’Internet Plus connaît une hausse, c’est grâce aux avantages qui en découlent. Faisons un petit tour d’horizon pour mieux cerner cette méthode d’e-paiement et voir ce qu’implique son utilisation :

D’abord, il faut savoir que le consommateur est protégé. Comment ? Il n’a pas à fournir d’identification bancaire, ni de données personnelles, lors de ses achats sur les sites marchands. Ensuite, lorsqu’il effectue ses microtransactions, il n’a pas besoin de débourser quoi que ce soit. Il peut simplement prendre possession de son bien après avoir validé le processus d’achat via un texto. Ce faisant, le montant à régler est automatiquement transféré sur sa facture mobile ou FAI (Fournisseur d’Accès à Internet).

e-commerce (2)

La sécurité lors de achats sur le Net

Cette étape débouche sur une question cruciale : avez-vous un compte chez un opérateur mobile ? Si ce n’est pas le cas, empressez-vous de vous rapprocher de Bouygues Telecom, Free ou encore SFR, car c’est en vous rendant dans votre espace client que vous pourrez acheminer et suivre vos dépenses mensuelles. Qu’en est-il des supports numériques ? Eh bien, le choix de l’appareil à utiliser pour vous rendre en ligne vous appartient. Un smartphone – que ce soit un Samsung Galaxy S7 Edge, un iPhone 6S ou un tout autre mobile, une tablette ou même un PC fera l’affaire.

e-shopping (2)

Les micropaiement requiet un compte chez un opérateur mobile

Ces infos sur les microtransactions vous ont été utiles ? Je les ai glanées par-ci par-là sur le Web, pour mon usage perso certes, et ça me fait plaisir de les partager avec vous. Alors, à quand votre prochain e-achat ?

cyberacheteur

Pensez pratique lors de vos prochains e-achats !

Le smartphone : un outil utile pour les mobinautes lors des e-achats

Il est évident que le smartphone est un appareil générant énormément de trafic sur le Net. Le parcours d’achat se fait grandement à travers cet outil, alors si vous avez envie de booster le nombre de conversions sur mobile, vous pouvez mettre en pratique les conseils suivants :

  • Adapter votre site à l’achat nomade améliorera l’expérience client.
  • Une bonne présentation fera mouche, mais il faut aussi qu’elle soit ciblée. La clientèle visée doit avoir des contenus qui lui sont adressés.
  • Les modes de paiement peuvent être simplifiés et le parcours d’achats pourrait également devenir plus agréable.
  • Il est bon de s’assurer que les balises title et description soient bien optimisées.
  • Inclure un sitemap sur votre site permettra à Google de connaître le plan de ce dernier et de l’utiliser pour vous donner de la visibilité.
  • Les pages ne doivent pas charger trop longtemps, au risque de lasser les mobinautes.
  • Le SMS Marketing peut aussi être d’une aide certaine dans le m-commerce.

Avec ces conseils, lancez-vous et améliorez votre plateforme afin d’y attirer un max de mobinautes !

boutique-en-ligne.PNG

Le smartphone : un outil utile pour les mobinautes lors des e-achats

SMS+ : divers services en ligne sont accessibles via ce mode de micropaiement

Saviez-vous qu’en utilisant SMS+, vous avez la possibilité d’obtenir pas mal de services en ligne ? Oui, c’est bien le cas ! Prenez les sonneries, par exemple, avec ce mode de micropaiement, vous pouvez en télécharger autant que vous le souhaitez. Il y a également les votes à la télé. Oui, ce serait vraiment sympa de pouvoir y participer. Eh bien, avec cette formule, c’est possible. Que dire des jeux, si ce n’est que vous pouvez en avoir à volonté ? Donc, si vous souhaitez essayer cette solution de paiement, ne perdez pas une seconde. Assurez-vous d’avoir un compte chez votre opérateur mobile et c’est parti ! Vous pouvez vous rendre sur le site de téléchargement de votre choix et vous offrir les services que vous souhaitez.

sms-micropaiements
La solution de paiement SMS+ permet l’achat de divers contenus

Smartphone : appareil indispensable au cœur du corps médical

Les prescriptions se font désormais par smartphone. Eh oui, c’est ce qu’on constate et d’ailleurs la majorité des médecins, ce qui représente 65 %, a recours à cet appareil mobile. Durant les consultations, ils sont enclins à recommander des applications sur la santé ou à des objets connectés aux patients via leur Android ou iPhone. Cet engin leur sert également pour visiter des sites proposant des actualités sur les médicaments entre autres. Les applis installées sur les smartphones de ces docteurs sont pour un usage professionnel. Ainsi, il est à noter que pour s’adonner à leur pratique de la médecine, les applications et objets connectés sont utilisés.

internet-et digital-global-pass

Le smartphone est devenu indispensable dans le monde de la médecine

 

Le smartphone : les logos sont de bons moyens de le personnaliser

La personnalisation du smartphone passe la plupart du temps par les applications mobiles. Eh oui, bon nombre de mobinautes se sont laissés séduire par ces contenus divertissants obtenus facilement par micropaiements et qui permettent d’avoir un appareil mobile branché. Perso, j’en fais tout autant et, alors, j’avoue que je me pavane en montrant mes belles applis. Les contenus qui me branchent le plus sont les logos animés. J’en ai de toutes sortes et le dernier que j’ai installé sur mon portable, c’est celui de Hello Kitty. J’avoue que je l’adore. En avez-vous aussi sur votre mobile ?

hello-kitty

Les logos comme Hello Kitty : égayent les smartphones