Soldes d’hiver : l’Internet est plus prisé que les points de vente

Durant la période des soldes d’hiver, on doit s’attendre à voir les consommateurs français se diriger davantage sur le Net pour leurs emplettes. En effet, selon un sondage fait par la CSA pour la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), ils sont pas moins de 77 % à favoriser cette pratique.

 

En effet, les habitants de l’Hexagone se servent de plus en plus du Web afin de préparer leurs achats durant les soldes. Le rapport indique d’ailleurs qu’il y a une hausse dans cette activité durant cette année 2018, en comparaison aux années précédentes. En outre, on constate que les femmes sont encore plus enclines à s’y adonner, tout comme les personnes de 35 à 49 ans.

 

Cette tendance est motivée par plusieurs raisons, la principale étant de ne pas perdre de temps. Ensuite, les e-acheteurs trouvent beaucoup mieux d’acheter en ligne, car cela leur permet d’éviter les bousculades dans les magasins. Pour ce qui est des prix, il s’avère qu’ils sont plus avantageux sur la Toile et cela est grandement apprécié chez les hommes.

 

Vient ensuite la question du budget que consacrent les cyberconsommateurs français aux soldes cette année… Il s’élève à 216 euros. C’est également une augmentation en comparaison aux années écoulées. Considérant les produits qui sont ciblés par les e-consommateurs, on s’aperçoit que certains sont plus prisés que d’autres. Par exemple, leurs achats en ligne tendront à prendre la direction des sections « Vestimentaire », « Jeux et jouets » et « Électroménager », entre autres. En revanche, les articles de la catégorie « Bijoux », « Chaussures » et « Soins et beauté » n’auront pas beaucoup de visites cette année.

Pleins feux sur la tendance d’achat durant les soldes d’hiver

Publicités

Promos durant l’année v/s soldes : que préfèrent les consommateurs ?

Vous l’avez sans doute remarqué, désormais, il n’y a pas grand monde dans les magasins durant les soldes. Pourquoi certains consommateurs boudent-ils cet événement qui promet pourtant de leur apporter plein de bonnes choses à bas prix ? Eh bien, simplement parce qu’ils bénéficient déjà des promos tout au long de l’année, et c’est ce qui les attire davantage !

D’ailleurs, les prix au rabais n’impliquent pas seulement les magasins physiques, mais également les commerces en ligne. Du coup, si l’on considère le nombre d’achats effectués en dehors des soldes, les chiffres enregistrés en 2015 indiquent que ces acquisitions représentent 23 % du marché. Le taux d’achat était de 17 % seulement durant les soldes.

Toutefois, cela ne veut pas dire que les soldes laissent les consommateurs indifférents, car ces derniers ressentent une certaine urgence à l’idée de passer à côté d’une bonne affaire. Alors, lorsqu’il reçoit des notifications concernant son panier abandonné ou encore des messages contenant des pubs, le potentiel acheteur prend le temps de les considérer. Certes, cela ne garantit pas qu’il se rue vers les sites de vente ou dans les magasins pour faire des achats impulsifs, mais il y pense en gardant la tête froide.

On voit aussi que les e-commerces et les boutiques physiques se font la guerre par rapport aux prix affichés. En effet, selon une étude effectuée par la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), l’on note que c’est un élément qui influence les décisions d’achat des consommateurs. En 2016 par exemple, ils étaient nombreux à préférer les acquisitions sur le Net parce que les prix leur convenaient davantage.

soldes-d-ete

Pourquoi les soldes n’ont-ils plus autant d’effet sur les consommateurs ?

 

 

Les achats en ligne sur mobile cartonnent durant les soldes

Durant la période des soldes, c’est sans surprise que l’on note une augmentation des achats en ligne via le mobile. En effet, le m-commerce a pris son envol comparé à 2016.

Il affiche une croissance de 4 % pour ce qui est des acquisitions sur smartphone, mais une petite chute de 3 % pour ce qui est des transactions via l’ordinateur. Quant à la tablette, son taux d’utilisation a aussi baissé de 1 %.

Concernant les secteurs concernés par la hausse, les équipements sportifs et la mode, entre autres, sont en tête de liste. Pour ce qui est des achats effectués sur le mobile, le taux enregistré est de 41 %.

paiement-web

Soldes : on note que le mobile y est grandement utilisé pour les e-achats

Commerce électronique : zoom sur ce secteur en 2016

Le commerce électronique a connu une belle croissance durant 2016. Certains facteurs ont contribué à cette hausse et dans la liste suivante, vous pouvez en avoir un aperçu :

  • L’utilisation des mobiles et tablettes pour la navigation de même que pour les commandes
  • Les affluences durant les soldes d’été et d’hiver, ainsi que pour la Noël
  • Les catégories d’articles plus ciblés que d’autres comme les produits high-tech ou encore le voyage

Ainsi, avec cette analyse effectuée par Webloyalty Panel, on peut voir que le commerce en ligne est en plein essor et que les terminaux mobiles sont de plus en plus présents dans le quotidien des e-acheteurs, comme durant le Black Friday par exemple.

e-commerce-2016

2016 : Que peut-on en retenir en ce qui a trait à l’e-commerce  ?