Soldes d’hiver : l’Internet est plus prisé que les points de vente

Durant la période des soldes d’hiver, on doit s’attendre à voir les consommateurs français se diriger davantage sur le Net pour leurs emplettes. En effet, selon un sondage fait par la CSA pour la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), ils sont pas moins de 77 % à favoriser cette pratique.

 

En effet, les habitants de l’Hexagone se servent de plus en plus du Web afin de préparer leurs achats durant les soldes. Le rapport indique d’ailleurs qu’il y a une hausse dans cette activité durant cette année 2018, en comparaison aux années précédentes. En outre, on constate que les femmes sont encore plus enclines à s’y adonner, tout comme les personnes de 35 à 49 ans.

 

Cette tendance est motivée par plusieurs raisons, la principale étant de ne pas perdre de temps. Ensuite, les e-acheteurs trouvent beaucoup mieux d’acheter en ligne, car cela leur permet d’éviter les bousculades dans les magasins. Pour ce qui est des prix, il s’avère qu’ils sont plus avantageux sur la Toile et cela est grandement apprécié chez les hommes.

 

Vient ensuite la question du budget que consacrent les cyberconsommateurs français aux soldes cette année… Il s’élève à 216 euros. C’est également une augmentation en comparaison aux années écoulées. Considérant les produits qui sont ciblés par les e-consommateurs, on s’aperçoit que certains sont plus prisés que d’autres. Par exemple, leurs achats en ligne tendront à prendre la direction des sections « Vestimentaire », « Jeux et jouets » et « Électroménager », entre autres. En revanche, les articles de la catégorie « Bijoux », « Chaussures » et « Soins et beauté » n’auront pas beaucoup de visites cette année.

Pleins feux sur la tendance d’achat durant les soldes d’hiver

Intentions d’achats : la tendance chez les consommateurs français

Une étude de Webloyalty, une firme qui se spécialise dans la monétisation d’audience des sites e-commerce, a été faite afin de connaître les intentions d’achats des consommateurs français pour la période festive. Les canaux qui seront utilisés, les magasins physiques ou l’Internet sont aussi passés à la loupe durant cette analyse.

Le coup d’envoi a été donné avec le Black Friday et les cadeaux de Noël sont probablement les premières cibles des acheteurs. Pour les besoins de cette étude, 1000 personnes ont été sondées et il en résulte que pour les acquisitions des présents pour fin 2017, les e-achats ont la cote à 37 %.

Si l’on s’attarde sur les types de cadeaux qui ont été mentionnés par les acheteurs potentiels (boutiques en ligne et physiques), on note que les produits culturels sont en tête de liste et 50 % des Français privilégieront ce genre d’emplettes sur le Net. En 2e lieu, on constate que les articles de la catégorie « Soins et beauté » attirent grandement les clients. Ils sont donc 70 % à vouloir les acquérir en magasin et le reste se les procurera sur le Web.

Les jeux et jouets viennent après ces deux types d’items dans la préférence des acheteurs. 38 % d’entre eux iront sur la Toile pour mettre la main dessus et 62 % se déplaceront jusqu’en magasin. Un dernier point relevé par Webloyalty est que le choix des hommes (produits culturels) diffère de celui des femmes (articles de soins et beauté) pour ce qui est des cadeaux de Noël à faire à leurs proches.

mode-mobile

La tendance d’achat, passé au crible en France