Intelligence artificielle : comment est-ce utile dans le commerce ?

Depuis un bon bout de temps maintenant, on entend parler de l’Intelligence artificielle (IA), notamment dans l’e-commerce. En effet, cette technologie s’est fait une place dans ce secteur et c’est utile pour les acteurs qui y circulent. Par exemple, elle facilite le paiement grâce à la reconnaissance faciale dans certaines firmes.

Certes, on ne peut nier que l’IA joue un rôle important au sein d’une société, notamment en ce qui a trait à la relation client. Par exemple, elle permet de faire grimper le taux de conversion en analysant les données personnelles des consommateurs et en leur offrant des services sur mesure.

Grâce à cette démarche, les comportements des clients sont passés à la loupe. Les marchands peuvent ainsi connaître la préférence des clients pour des produits spécifiques et les notifier en cas de promos ou de la disponibilité de ces derniers.

Cependant, même si cela peut sembler une bonne chose pour la marque, il existe quelques risques de dissémination de données personnelles du côté des consommateurs. Il faut dire que cette intrusion ne plaît pas à tout le monde, mais ils sont plutôt conciliants si la fréquence des envois est modérée.

Selon Flavien Neuvy, chef de l’Observatoire Cetelem, même si le commerce en ligne a vu les débuts de l’IA, désormais, c’est au tour de commerce traditionnel de gérer ce nouvel outil. Savoir maîtriser l’Intelligence artificielle peut rapporter gros à une firme, mais il faut tout de même être prudent avec les données des consommateurs. En somme, le monde du commerce a une alliée de taille pour l’aider à avancer.

ia

e-Commerce : l’Intelligence Artificielle décortiquée

 

 

 

Publicités

La livraison est un facteur déterminant pour les e-consommateurs

Il est sans conteste que les consommateurs sont de plus en plus exigeants quant aux services dont ils bénéficient par les marques. D’ailleurs, selon une étude faite par GS1 France et SprintProject sur le rapport des Français à la livraison, on note que cette dernière est au cœur de ces attentes de qualité.

En effet, si un site d’e-commerce propose ce type de service de manière optimale, il aura la cote parmi la communauté des e-acheteurs. L’inverse est aussi vrai, car si l’expérience des consommateurs est médiocre, en ce qui a trait à la réception de leurs commandes, ils abandonneront l’achat.

Ainsi, pour en savoir plus sur les attentes des Français concernant la façon de réceptionner les commandes, GS1 France et SprintProject ont interrogé pas moins de 2005 personnes. Cette étude servira à noter les évolutions dans les tendances au fil des années. Donc, on note que l’internaute considère 3 facteurs de grande importance pour valoriser un site (prix, produits dispos, etc.). On pourrait ajouter un 4e, à savoir le retour ou échange des articles sans complications.

Quels sont les problèmes auxquels les cyberconsommateurs ont eu à faire face ? Les retards ! 20 % des sondés ont tourné le dos aux sites qui sont responsables de ce genre d’inconvénients. Il y a eu aussi les frais qui freinent 2/3 des personnes questionnées. En définitive, les marques doivent mettre l’accent sur l’optimisation des services de livraison, notamment en permettant aux clients de choisir le lieu où le colis sera délivré, entre autres.

livraison-colis

Livraison : découvrez les attentes des consommateurs

L’ère digitale et son impact sur le commerce…

Alors que l’ère digitale nous englobe de plus en plus, on note qu’il y a des critères favorisant la confiance du client. Par exemple, s’il y a eu un contact avec le commerçant, que ce soit via les canaux de communications numériques (courriel, réseaux sociaux, etc.) ou le face à face, cela peut influencer la relation client de manière positive. La responsabilité du vendeur sera donc de tout mettre en œuvre pour le fidéliser en optimisant son parcours d’achat, et ainsi, il s’assurera d’être bien recommandé par le client.

Dans le monde du commerce, il est important de comprendre les attentes des consommateurs afin de les satisfaire au mieux. Par exemple, il est évident qu’ils chercheront un bon rapport qualité-prix afin de faire de bonnes affaires.

Il faut aussi savoir que lorsqu’un client a fait des recherches en ligne sur un produit, il s’attend à ce qu’en magasin, il puisse trouver plus d’infos à ce sujet en parlant avec le vendeur. Son objectif n’est pas d’acheter à tout prix, mais plutôt de s’informer dans un premier temps. Il faut donc que le commerçant puisse être prêt à lui communiquer des détails qui l’inciteront à l’achat. Toutefois, après une longue période de réflexion, il s’attend à être servi rapidement, car sachant enfin ce qu’il veut, il souhaite l’acquérir le plus rapidement possible.

Pressés et sûrs de leurs informations, c’est ainsi que les vendeurs voient les consommateurs qui ont fait des recherches en ligne sur des produits avant de se rapprocher d’eux. Du coup, il faut redoubler d’efforts pour parvenir à répondre à leurs attentes en termes de renseignements. Là où les clients excellent, c’est dans la comparaison d’infos sur divers sites Internet. Cela leur permet, entre autres, de négocier afin de bénéficier d’un service personnalisé. Donc, on note que l’ère digitale incite les vendeurs à se dépasser afin de satisfaire le client et ainsi bâtir une relation de confiance.

paiementweb

Le commerce est impacté par la digitalisation

Le mobile : comment est-il utilisé par les habitants de France ?

Suite à une analyse faite par le comparateur de prix idealo, on note que le mobile a joué un grand rôle dans le commerce en ligne, notamment en France. Ainsi, on note que les consommateurs hexagonaux utilisent grandement le terminal Android (60 %) pour les e-achats, alors que 40 % seulement penchent pour iOS.

Pour ce qui est des tablettes tactiles, 38 % se tournent vers celles d’Apple alors que 20 % optent pour celles utilisant le système d’exploitation de Google pour acquérir un produit sur le Net. En poursuivant son étude, idealo a découvert que la tendance de consommation pour les acheteurs mobile atteint son summum à 13, 21 et 22 heures. Pour ce qui est des acquisitions sur le Net, c’est avant la pause déjeuner et avant de quitter le bureau.

Quant aux marques de mobile, il y a au moins 38,64 % des Français qui optent pour l’iPhone et 32,73 % sont plus friands de Samsung. Ils sont suivis de 4,40 % pour Huawei, 3,40 % pour Sony et 1,88 % pour Asus. Quant aux transactions réalisées sur chacun de ces appareils, on constate que Samsung vole la vedette avec 31 %, laissant l’iPhone et Huawei à la traîne avec 29 et 4 % respectivement.

Concernant les utilisateurs de l’iPhone, ils enregistrent un panier moyen de 800 euros, alors que ceux sur smartphone LG sont estimés à 794 euros et Sony à 756 euros. De nombreuses recherches sont aussi faites sur le mobile comme les ordinateurs portables, entre autres.

 

mobile-utilisation-france

Le mobile et son usage par les Français

Le mobile gagne du terrain lors des e-achats…

Nombreux sont les e-acheteurs de France qui font usage du mobile lorsqu’il est question de préparer leurs achats ou encore de se rendre en ligne pour acheter des produits. Cette tendance ne cesse d’augmenter et selon la Fevad (Fédération de l’e-commerce et de la vente à distance), le marché mobile est en plein essor. Ainsi, les consommateurs français font presque quasiment toutes leurs emplettes via le smartphone et la plupart utilisent les sites Internet plutôt que les applications des enseignes. Quant aux lieux choisis pour faire ces acquisitions, le domicile ainsi que le bureau sont favorisés. Pour finir, le mobile sert aussi à préparer les courses comme le fait de rechercher les offres de promos, les avis clients ainsi que les prix.

 

e-commerce (2)

Achats en ligne : cela se fait de plus en plus par mobile

Micropaiement : simplifiez le règlement de vos e-achats…

Connaissez-vous le micropaiement ? Si ce n’est pas le cas, ce billet va vous permettre de cerner cette méthode de facturation. Pour commencer, sachez qu’afin de régler vos e-achats via ce procédé, il faut vous inscrire auprès d’un opérateur téléphonique. Une fois que ce sera effectué, vous pourrez alors vous rendre sur les sites marchands pour vous procurer des contenus numériques ludiques. Durant ce processus, les solutions de paiement SMS+ et Internet+ vous seront utiles.

Par exemple, si vous avez jeté votre dévolu sur des logos ou encore des fonds d’écran, vous serez en mesure de vous les procurer simplement en envoyant des messages codés aux éditeurs de ces produits. La bonne nouvelle, c’est que cela ne requiert aucunement la saisie de votre identification bancaire ni de vos données personnelles. Même le remplissage de fiches ne sera pas nécessaire.

Lorsque ces étapes seront franchies, le règlement de vos dépenses sur le Net aura lieu. Pour cette procédure, vous n’aurez pas à intervenir puisque ce sera fait par prélèvement forfaitaire automatique et en toute transparence.

Ainsi, en optant pour les micropaiements, vous simplifierez votre parcours client et éviterez de vous faire arnaquer. Eh oui, il faut dire que de nos jours, c’est courant de voir ce genre de pièges sur le Web. Vos achats sur Internet seront aussi effectués en un tournemain et vous serez même en mesure de faire le suivi de vos microtransactions. Donc, si vous souhaitez prochainement mettre la main sur des jeux Java par exemple, vous pouvez essayer le SMS+ ou encore l’Internet+.

 

paiement-web

La microtransaction simplifie le parcours client

Commerce : quand l’intelligence artificielle s’impose dans ce secteur…

Une étude a été menée par Infosys sur l’intégration de l’intelligence artificielle (IA) dans le monde du commerce et il est à noter que plus de 8 firmes sur dix sont concernées par des projets stratégiques impliquant cet outil. En effet, des développements de machine learning, ainsi que de raisonnement automatisé, entre autres, sont en cours au niveau international dans des sociétés comprenant 500 à + de 5000 employés.

Ainsi, l’enquête en question a permis de recueillir les avis de dirigeants d’entreprises ainsi que de responsables informatiques dans des pays tels que la France, l’Inde, la Chine, l’Australie, les États-Unis, le Royaume-Uni, de même que l’Allemagne.

Ainsi, ce sondage nous apprend que 66 % de ces dirigeants se servent de l’intelligence artificielle pour robotiser des tâches routinières ou inutiles.

Quant aux firmes qui sont dans une phase avancée par rapport à leurs projets d’IA, on note que le développement de cet outil au sein de leurs entreprises leur permet de se démarquer.

Il y a aussi plusieurs secteurs comme la banque/assurance, le commerce de détail, la santé, les télécoms ainsi que les médias qui utilisent l’IA sous forme de chatbots pour améliorer l’expérience client.

Alors, peut-on dire, en se basant sur le rapport de cette enquête, que le développement de cette innovation a permis aux commerces de faire des bénéfices ? Oui, c’est le cas, car les clients sont fidélisés et la productivité est en hausse. Ensuite, un gain de temps est enregistré et 73 % des dirigeants ont déjà changé leur façon de gérer leurs affaires.

Certes, dans plusieurs cas, on note une appréhension de la part des employés, qui craignent que cette innovation ne leur coûte leur emploi, mais les employeurs pensent qu’au contraire, grâce à l’intelligence artificielle, de nouvelles opportunités seront exploitables.

intelligence-artificielle

L’importance de l’Intelligence artificielle pour les entreprises

Achats responsables ou plaisants : comment s’en sortent les Français ?

Le saviez-vous ? En France, les avis sont partagés en ce qui concerne la consommation. Par exemple, ils sont 71 % à favoriser les achats responsables qui leur permettent de respecter leur budget et d’éviter le gaspillage. D’un autre côté, on voit qu’il y a au moins 83 % de consommateurs hexagonaux qui préfèrent se faire plaisir. C’est ce qui ressort d’une étude entreprise par Cetelem/Harris Interactive et on en conclut également que les magasins physiques ainsi que 49 % des marques jouent un rôle crucial dans le parcours d’achat.

D’après le rapport découlant de cette analyse, on voit que 9 Français sur 10, surtout du côté de la gent féminine, consomment de manière consciente. Cela signifie que la plupart de ces personnes tiennent bien leur budget, ne gaspillent pas, trient leurs ordures, etc.

En plus, les jeunes, les femmes et les personnes de classes populaires préfèrent les achats qui leur permettent d’essayer de nouveaux items. Ainsi, lorsque l’on considère les choix des Français dans le processus d’achat, on constate que vouloir se faire plaisir ou encore s’occuper de soi est une motivation certes, mais pas une priorité.

Pour ce qui est des produits technologiques, on voit que les hommes apprécient plus de faire des emplettes de ce genre alors que pour les femmes, c’est plutôt les articles de la section cosmétique qui les branchent. 49 % des habitants de France considèrent les produits de marques comme étant de qualité supérieure alors que 70 % préfèrent débourser plus pour un produit local.

Quant aux achats à effectuer durant les périodes festives ou les évènementiels tels que les soldes ou encore les brocantes, il y a 8 Français sur 10, soit 85 % qui sont partants. L’enquête montre aussi que les achats en ligne laissent les clients plus dubitatifs que ceux qui se rendent en magasins.

e-shopping

Consommation des Français : découvrez la tendance

 

e-commerçants : booster vos ventes, c’est possible…

Nombreux sont les aspirants e-commerçants qui pensent que le travail s’arrête une fois que le site est activé. D’autres qui sont déjà des cybermarchands certifiés ne voient pas comme une nécessité de valoriser leurs marques et produits à travers une bonne campagne marketing. C’est une grosse erreur ! Il est sans conteste que la concurrence fait rage sur la Toile et pour parvenir à sortir du lot, des stratégies doivent être adoptées. C’est pourquoi vous devriez trouver les points suivants d’une grande utilité :

Il est vrai que vous pouvez recevoir pas mal de visiteurs sur votre site de vente, mais ne vous leurrez pas, ce n’est pas forcément dans l’intention de commander qu’ils ont atterri chez vous. Ils ont probablement reçu un message promotionnel ou ont vu une pub sur les réseaux sociaux qui a suscité leur curiosité. Le grand challenge sera à présent de les convaincre de flâner sur votre plateforme, de choisir un produit et de se l’approprier. Pour ce premier contact, vous pouvez leur offrir des cadeaux ou proposer des remises. Cela pourrait éventuellement les pousser à l’achat.

En revanche, s’il s’agit de vos clients et que vous avez déjà leur e-mail par exemple, n’hésitez pas à les relancer. Notifiez-les de vos promos ou autres événements intéressants. L’e-mail marketing sera un bon allié pour les attirer vers vos produits. Idem pour les newsletters qui peuvent inciter les clients qui ont délaissé leurs paniers, à y revenir. Pour ce qui est du marketing, utilisez les moyens technologiques à votre disposition comme la publicité Facebook.

En cette nouvelle année, n’hésitez pas à mettre toutes les chances de votre côté pour booster votre e-commerce et faire grimper vos ventes.

e-commerce-grimpe.
Des conseils stratégiques pour booster votre e-commerce