E-commerce : Auchan attribue 12 % de son chiffre d’affaires à la vente en ligne

Le secteur de l’e-commerce ne cesse d’évoluer et Auchan en est bien conscient. Oui, au moins 12 % de ses ventes sont attribuées au commerce électronique. Il faut dire qu’il a innové le concept du Drive, consistant à permettre aux clients (ayant leur propre véhicule) d’acheter leur produits en ligne ou en magasin au même prix. Bien sûr, les livraisons effectuées à domicile sont aussi importantes. mais, le taux concerné n’est pas aussi élevé. Auchan est l’une des enseignes françaises à utiliser cette méthode et à afficher de tels résultats grâce à l’e-commerce. Il a E.Leclerc et Cora à sa suite !

auchan

Les chiffres d’affaires d’Auchan analysés

Publicités

Le micropaiement est un moyen sûr et simple d’acheter en ligne

Pour effectuer des achats en ligne, j’ai opté pour une méthode de micropaiement dont vous avez certainement entendu parler, le SMS+. Je dois dire que depuis que je l’utilise, je suis plus tranquille. Je peux faire mes courses sur le Net en toute quiétude puisque cette méthode de facturation n’exige pas de reconnaissance bancaire. De plus, je peux suivre mes dépenses mensuelles grâce à ma facture FAI (Fournisseur d’accès à Internet). Je pense que cette formule est vraiment simple et adaptée aux achats de contenus numériques à bas prix. Je la recommande certainement et d’ailleurs, je vais même m’en servir sans attendre, eh oui, je viens de repérer un nouveau jeu mobile et j’ai hâte de me le procurer.

sms+

Pour les e-achats, le SMS+ est adéquat

 

Les pays frontaliers sont les plus gros clients des e-commerçants

La vente dans les pays frontaliers a bien progressé depuis 2014. En effet, 55 % des e-commerçants français se livrent à cette pratique. C’est ce qui ressort d’un sondage fait par Oxatis, un leader dans la création de sites Web et de KPMG, un cabinet d’audit né d’une fusion entre Peat Marwick International (PMI) et Klynveld Main Goerdeler (KMG). Ainsi, parmi les 2500 e-commerçants qu’ils ont approchés, 495 se sont prêtés au jeu. On notera que 402 de ces e-marchands sont français et que la plupart exportent dans des pays tels que la Belgique, l’Espagne, le Royaume-Uni, l’Allemagne ainsi que l’Italie. Toutefois, si les commerçants en ligne souhaitent se développer au niveau international, ils sont confrontés à deux obstacles majeurs, à savoir, la logistique et la langue. Ensuite, il y a le marketing, la relation client, les modalités de paiement ou encore les impôts. Certains voient ces difficultés comme un défi, d’autres projettent de se développer en proposant des nouveautés ou en adoptant des stratégies de marque. Quoi qu’il en soit, l’e-commerce a bien évolué en France depuis 2015 et selon la FEVAD (Fédération e-commerce et vente à distance), il n’est pas près de s’arrêter !

achats-en-ligne

Les pays frontaliers : les clients des e-commerçants français

Cdiscount : ce géant de l’e-commerce peut être fier de ses chiffres en 2016

Le poids lourd de la vente en ligne, Cdiscount, a fait une belle prouesse rien qu’au premier trimestre de 2016. Oui, il a réussi à produire un chiffre d’affaires de 465 millions d’euros. Conséquemment, il est à noter qu’il y a une hausse dans le nombre de ses visiteurs sur son site en France, et le nombre de ventes a lui aussi augmenté. On se souvient que, l’an dernier, ce géant de l’e-commerce a connu de bons retours financiers. Eh bien, c’est rebelotte pour 2016. On peut dire que certains de ses produits, notamment ceux pour l’équipement de la maison et les appareils électroniques, ont joué un rôle dans le nombre croissant des ventes de Cdiscout France. Qui plus est, un contact entre les clients et les vendeurs a également fait mouche.

cdiscount-com

Cdiscount : de bons chiffres en 2016

Try at Home : un essayage avant de valider ou d’annuler une commande

Connaissez-vous Try at Home ? Eh bien, il s’agit d’une innovation permettant aux clients d’essayer des vêtements avant de décider s’ils veulent les acheter ou pas. En effet, les produits de la marque Lespard peuvent désormais passer le staded’essayage avant d’atteindre celui de la confirmation d’achat. Pour ce faire, les consommateurs peuvent sélectionner les vêtements qu’ils souhaitent en ligne et ils les recevront à domicile. Ensuite, un délai de 72 heures leur sera accordé pour essayer ces produits. Si ça leur plaît, ils n’auront qu’à valider la commande et au contraire, ils pourront simplement l’annuler. Acheter sur Internet de cette manière est innovant et donne un coup de fouet à l’e-commerce en France.

try-at-home

Try at Home permet un essayage avant l’achat

Le rayon alimentaire d’Amazon France est plus actif que jamais !

Cela fait seulement six mois depuis que le rayon alimentaire d’Amazon France a vu le jour et déjà le nombre de ses références a largement augmenté. En effet, ceux-ci sont passés de 30 000 à 100 000. Il faut dire que, pour arriver à ce résultat, le géant de l’e-commerce a usé de nouvelles stratégies, notamment en attirant les nouvelles marques. On peut dire que c’est rentable, mais il est aussi à noter que certains produits, comme les laits pour nourrissons ou les capsules de café Senseo, se vendent beaucoup plus que les autres aliments. En outre, pour maintenir son efficacité et fidéliser sa clientèle,Amazon s’est engagé à livrer sous 24 heures, grâce à un programme d’abonnement Premium.

 

amazon (2)

Le rayon alimentaire d’Amazon France

SMS+ : divers services en ligne sont accessibles via ce mode de micropaiement

Saviez-vous qu’en utilisant SMS+, vous avez la possibilité d’obtenir pas mal de services en ligne ? Oui, c’est bien le cas ! Prenez les sonneries, par exemple, avec ce mode de micropaiement, vous pouvez en télécharger autant que vous le souhaitez. Il y a également les votes à la télé. Oui, ce serait vraiment sympa de pouvoir y participer. Eh bien, avec cette formule, c’est possible. Que dire des jeux, si ce n’est que vous pouvez en avoir à volonté ? Donc, si vous souhaitez essayer cette solution de paiement, ne perdez pas une seconde. Assurez-vous d’avoir un compte chez votre opérateur mobile et c’est parti ! Vous pouvez vous rendre sur le site de téléchargement de votre choix et vous offrir les services que vous souhaitez.

sms-micropaiements
La solution de paiement SMS+ permet l’achat de divers contenus

Le marché du mobile est un terrain à exploiter pour développeurs et éditeurs.

Les développeurs de même que les éditeurs seraient bien avisés de se tourner vers le marché mobile. Oui, c’est un secteur qui peut rapporter Gros. D’ailleurs, Konami est l’exemple démontrant qu’on peut tout plaquer pour rejoindre ce domaine et jouir de nombreux avantages. Eh bien, parlant de firmes profitant du mobile, intéressons-nous à Google et Apple. Ces deux firmes se taillent la part du lion, mais restent tout de même les meilleurs acteurs dans ce secteur à cajoler la poule aux œufs d’or. Oui, grâce à Android et iOS, ces rois du Web ont empoché des millions. Il faut dire que les contenus téléchargeables payants sont également lucratifs. Clash of clans et Candy Crush Saga sont des exemples d’applications qui cartonnent et qui rapportent. Alors, centrer ses efforts sur le marché mobile ne sera pas vain, loin de là !

les-micropaiements

Le marché mobile continue de grandir…

Smartphone : appareil indispensable au cœur du corps médical

Les prescriptions se font désormais par smartphone. Eh oui, c’est ce qu’on constate et d’ailleurs la majorité des médecins, ce qui représente 65 %, a recours à cet appareil mobile. Durant les consultations, ils sont enclins à recommander des applications sur la santé ou à des objets connectés aux patients via leur Android ou iPhone. Cet engin leur sert également pour visiter des sites proposant des actualités sur les médicaments entre autres. Les applis installées sur les smartphones de ces docteurs sont pour un usage professionnel. Ainsi, il est à noter que pour s’adonner à leur pratique de la médecine, les applications et objets connectés sont utilisés.

internet-et digital-global-pass

Le smartphone est devenu indispensable dans le monde de la médecine

 

E-commerce : des embauches sont à prévoir en France

Si vous vous intéressez au secteur de l’e-commerce, voici une bonne occasion d’intégrer une des firmes évoluant sur le Net. En effet, les grands noms de ce domaine, forts de leurs bons résultats en 2015, avaient procédé à des recrutements. Comme ça s’était bien passé, ils ont décidé de renouveler l’expérience et, tout au long de cette année 2016, des offres d’emploi seront proposées. Ainsi, il est à prévoir des milliers d’embauches chez Amazon. Du côté de Booking.com et de PriceMinister, ça n’ira pas au-delà de 50 recrutements. Quant à Vente-privee.com, 350 nouveaux effectifs sont à envisager.

 

achats-en-ligne

Recrutement en masse dans l’e-commerce en 2016